Nil Bleu (État)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Nil Bleu (homonymie).
Nil Bleu
Localisation de l'État dans le Soudan
Localisation de l'État dans le Soudan
Administration
Pays Drapeau du Soudan Soudan
Type État
Capitale Al-Damazin
Démographie
Population 1 193 293 hab. (est. 2006)
Densité 26 hab./km2
Géographie
Superficie 45 844 km2

Le Nil Bleu (en arabe : النيل الأزرق, al-nyl al-ʾzrq, « An Nil al Azraq ») est un État du Soudan. Sa capitale est Al-Damazin.

Cet État est actuellement (2012) le théâtre d'une rébellion armée[1].

Nom[modifier | modifier le code]

En arabe, le nom de l'État est النيل الأزرق (« An Nil al Azraq », translittéré en al-nyl al-ʾzrq). Il fait référence au Nil Bleu, qui le traverse.

Entre 1991 et 1994, l'État s'est nommé Al Wustá.

Géographie[modifier | modifier le code]

Le Nil Bleu près de Wad Medani.

Le Nil Bleu est un État de l'est du Soudan. Il est bordé sur sa partie est par la frontière avec l'Éthiopie. Au nord, il est limitrophe de l'État de Sannar ; à l'ouest et au sud-ouest par celui du Nil Supérieur. Avec une superficie de 45 844 km², le Nil Bleu est le 15e plus grand État du Soudan, sur 25.

En 2006, la population du Nil Bleu est estimée à 1 193 293 d'habitants, le 13e État le plus peuplé et le 7e plus dense avec 26,0 hab./km². La capitale du Nil Bleu est située à Al-Damazin. Outre cette ville, l'État compte cinq autres localités : Baw, Geissan, Kurmuk, Roseires et Tadamon. La région héberge une quarantaine de groupes ethniques.

Autodétermination[modifier | modifier le code]

En 2005, les accords de Naivasha sont signés entre l'Armée populaire de libération du Soudan et le gouvernement du Soudan, afin de mettre fin à la Seconde Guerre civile soudanaise. Suite à cet accord, le Soudan du Sud organise un référendum d'autodétermination début 2011.

Les accords prévoient également d'organiser des « consultations populaires » dans les États contestés du Nil Bleu et du Kordofan du Sud, situés à la limite du Soudan du Sud[2]. Ils ne précisent pas cependant les modalités de ces consultations[3].

Économie[modifier | modifier le code]

L'économie de l'État est basée sur l'agriculture et l'élevage ; l'exploitation minière est en essor.

Le Nil Bleu héberge le barrage de Roseires, la principale source d'énerge hydroélectrique du Soudan.

Annexes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

Article connexe[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]