Shilluk (langue)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Shilluk.
Shilluk
d̪ɔ́cɔ̀llɔ̀
Pays Soudan du Sud
Région Sud
Nombre de locuteurs 175 000 (en 1982)[1]
Classification par famille
Codes de langue
ISO 639-3 shk
IETF shk

Le shilluk (ou dhok chollo, colo, dhocolo, chulla, shulla) est une langue nilo-saharienne, du sous-groupe des langues nilotiques. Il est parlé dans le Soudan du Sud par les Shilluk dont le nombre de locuteurs était estimé en 1982 à 175 000.

Le peuple se désigne par le nom de cɔ̀llɔ̀. La langue est appelée d̪ɔ́cɔ̀llɔ̀. Le terme shilluk est une prononciation d'origine arabe[2].

Phonologie[modifier | modifier le code]

Les tableaux présentent les voyelles[3] et les consonnes[4] du shilluk.

Voyelles[modifier | modifier le code]

Antérieure Centrale Postérieure
Fermée i [i] [i̠] [u̠]
Moyenne
e [ɛ] e [ɛ̠]
o [o]
ɔ̠ [ɔ̠] ɔ [ɔ]
Ouverte a [a] [a̠]

Chacune de ces voyelles existe, de plus, sous une forme longue qui est phonémique.

Deux types de voyelles[modifier | modifier le code]

Le shilluk, comme la plupart des langues nilotiques, différencie les voyelles selon leur lieu d'articulation. Elles sont soit prononcées avec avancement de la racine de la langue, soit avec rétraction de la racine de la langue. Gilley utilise les termes de « larynx étendu » ou « voyelle soufflée » [5].

Les voyelles avec avancement de la racine de la langue sont [i], [e], [o], [ɔ], [a] et les longues correspondantes. Les voyelles avec rétraction de la racine de la langue sont [i̠], [e̠], [o̠], [ɔ̠], [u̠] et [a̠] et les longues correspondantes.

Consonnes[modifier | modifier le code]

Labiales Dentales Alvéolaires Latérales Dorsales
Palatales Vélaires
Occlusives Sourde p [p] [] t [t] k [k]
Sonore b [b] [] d [d] g [g]
Fricative s [s]
Affriquée Sourde c [t͡ʃ]
Sonore j [d͡ʒ]
Nasale m [m] [] n [n] ɲ [ɲ] ŋ [ŋ]
liquide r [r] l [l]
Semi-voyelle w [w] y [j]

Une langue tonale[modifier | modifier le code]

Le shilluk est une langue tonale.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Selon Ethnologue.com
  2. Gilley, 1992, p. 1.
  3. Gilley, 1992, p. 28-29.
  4. Gilley, 1992, p. 28.
  5. Le terme anglais est +ATR ou -ATR (Advanced Tongue Root).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Leoma G. Gilley, An autosegmental approach to Shilluk phonology, Summer Institute of Linguistics, Dallas, Texas, 1992, 214 p. (ISBN 0-88312-106-9) (texte remanié d'une thèse, University of London)
  • (en) B. Kohnen, Shilluk grammar : with a little English-Shilluk dictionary, Missioni Africane, Vérone, Italie, 1933, 317 p.
  • (en) Cynthia L. Miller et Leoma G. Gilley, « Evidence for ergativity in Shilluk », dans Journal of African languages and linguistics, 2001, vol. 22, n° 1, p. 33-68

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]