Murata Jukō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Murata Jukō ((村田珠光, 1423–1502)?) est connu dans l'histoire culturelle du Japon comme le fondateur de la cérémonie japonaise du thé[1], en ce qu'il est à l'origine du style wabi-cha du plaisir du thé, qui emploie des ingrédients natifs japonais[2]. Son nom peut aussi être prononcé Murata Shukō.

Né à Nara il est assistant au Shōmyō-ji, temple bouddhiste de la secte Jōdō à Nara. Son intérêt pour le chanoyu le fait voyager jusqu'à Kyoto, où il apprend de Nōami le style de chanoyu pratiqué par les shoguns Ashikaga. Il pratique également le zen auprès du prêtre Ikkyū Sōjun[3].

Lien externe[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Genshoku Chadō Daijiten Japanese encyclopedia of chanoyu, entry for Murata Jukō.
  2. A Chanoyu Vocabulary (Tankosha, 2007), p. 254 Brief Outline of Major Events in Chanoyu History;
  3. Genshoku Chadō Daijiten.