Munot

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Munot
Image illustrative de l'article Munot
Le Munot
Coordonnées 47° 41′ 49″ N 8° 38′ 23″ E / 47.6969, 8.6397247° 41′ 49″ Nord 8° 38′ 23″ Est / 47.6969, 8.63972  
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Région historique Canton de Schaffhouse
Commune Schaffhouse

Géolocalisation sur la carte : Suisse

(Voir situation sur carte : Suisse)
Munot

Le Munot est une construction imposante faisant partie des fortifications de la ville de Schaffhouse dans le canton de Schaffhouse Suisse. La forteresse domine la vieille ville, elle a longtemps été le symbole de la puissance de la cité rhénane.

Historique de la construction[modifier | modifier le code]

Plan du Munot réalisé par Eugène Viollet-le-Duc en 1854.
  • 6 novembre 1563 le Conseil de la ville décide de construire une nouvelle forteresse d'artillerie.
  • 1564 début de la construction
  • 1589 achèvement des travaux

Historique[modifier | modifier le code]

La puissance de l'artillerie ayant fait des progrès considérables durant les 25 ans de son édification, l'utilité du Munot fut mise en doute dès l'achèvement des travaux.

En 1799, le Munot est occupé par les troupes françaises.

Dès le début du XIXe siècle, le Munot perdit toute importance stratégique et fut transformé en carrière.

En 1826, à l'initiative de Johann Jakob Beck (1786-1868), professeur de dessin à l'école cantonale, on commença la restauration de l'ouvrage. En 1854, dans son Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, Eugène Viollet-le-Duc étudie en détail l'architecture de la forteresse, qu'il détaille dans son article « Boulevard »[1].

Visites[modifier | modifier le code]

La forteresse peut être visitée selon les horaires suivants :

  • du 1er mai au 30 septembre : de 8h à 20h
  • du 1er octobre au 30 avril : de 9h à17h

Accès[modifier | modifier le code]

  • bus N°4 depuis la gare
  • à pied : 15 min. depuis la gare
  • en voiture : jusqu'au parking "Munot"

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Eugène Viollet-le-Duc, Dictionnaire raisonné de l’architecture française du XIe au XVIe siècle, t. II, Paris, B. Bance,‎ 1854, 544 p. (lire en ligne), p. 219-232.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :