Minerals Management Service

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo du Minerals Management Service.

Le Minerals Management Service (MMS) est une agence fédérale américaine supervisée par le Département de l'Intérieur des États-Unis. Elle est notamment responsable de la gestion du pétrole, du gaz naturel et des minéraux extraits des terrains détenus par le gouvernement fédéral des États-Unis, lesquels sont situés sur le plateau continental judiciaire. Elle agit dans le but de préserver l'environnement. Elle recueille, vérifie et distribue les revenus obtenus des différentes ressources. Le MMS gère le Offshore Energy and Minerals Management Program qui s'occupe de développer des sources d'énergie renouvelables, telles l'énergie éolienne, l'énergie marémotrice et l'énergie solaire[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Cape Wind Threats: Permit Process », Alliance to Protect Nantucket Sound,‎ 2007 (consulté le 2007-12-05)

Liens externes[modifier | modifier le code]

  • (en) Site officiel
  • (en) « Blowing the Whistle on Big Oil », New York Times,‎ 3 décembre 2006 (lire en ligne)
  • (en) « Keeping Them Honest: Oil Royalties », CNN,‎ 18 janvier 2007 (lire en ligne)
  • (en) « A billion here, a billion there », U.S. News and World Report,‎ 10 décembre 2006 (lire en ligne)
  • (en) « Harvesting Energy From Public Land May Owe U.S. », Washington Post,‎ 7 mai 2006 (lire en ligne)
  • (en) « Feds neglect to collect billions from big oil: Along with lax enforcement of safety rules, the agency that regulates drilling has failed to collect billions in fees », Miami Herald,‎ 22 mai 2010 (lire en ligne)
  • (en) « Crude Awakening », PBS NOW,‎ 16 juin 2006 (lire en ligne)
  • (en) « Assessment of Undiscovered Technically Recoverable Oil and Gas Resources of the Nation’s Outer Continental Shelf, 2006 », Minerals Management Service,‎ février 2006 (lire en ligne)