Manola Antonioli

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Manola Antonioli (née en 1968) est une philosophe française d'origine italienne, essayiste et critique.

Biographie[modifier | modifier le code]

Diplômée en littérature de l'Université d'Urbino (Italie) et docteur en philosophie et sciences sociales de l'École des Hautes Études en Sciences Sociales (thèse sous la direction de Jacques Derrida), chercheuse associée au Centre de recherche sur l'art, la philosophie et l'esthétique (EA 3459) du département de philosophie de l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense, Manola Antonioli a été responsable de séminaire au Collège international de philosophie de 1997 à 2010.

Professeur à l'Ecole Supérieure d'Art et de Design (ESAD) de Valenciennes ainsi qu'à l'Ecole Nationale Supérieure d'Architecture de Versailles (ENSAV). En janvier 2005, elle a coorganisé le colloque international "Gilles Deleuze, Félix Guattari et le politique" à l'Université de Paris VIII Vincennes - Saint-Denis. En janvier 2010, elle a notamment participé à la journée d'études organisée à l'École normale supérieure de la rue d'Ulm : "Dessiner le monde, une exploration des imaginaires cartographiques". En mars 2011, elle a été directrice scientifique de deux colloques internationaux : l'un sur Maurice Blanchot, l'autre sur l'écosophie, organisés à l'Université Paris Ouest Nanterre La Défense et à l'Institut National de l'Histoire de l'Art (INHA).

Ses recherches portent essentiellement sur l'étude des intersections entre esthétique, architecture, urbanisme, écologie politique et philosophie contemporaine (poststructuralisme, déconstruction), dans le contexte globalisé des nouvelles technologies de l'information et de la communication. Ses recherches se situent dans une perspective transdisciplinaire qui vise à articuler des approches de la question spatiale et des éléments de réflexion qui proviennent de la philosophie (Gilles Deleuze, Félix Guattari, Jacques Derrida, Maurice Blanchot), de la sociologie (Edgar Morin, Zygmunt Bauman, Bruno Latour), de l'urbanisme et des écrits des architectes et urbanistes.

Elle participe régulièrement au site d'actualité des idées et de critiques des livres Nonfiction.fr

Récentes publications[modifier | modifier le code]

Ouvrages[modifier | modifier le code]

  • Écriture de Maurice Blanchot. Fiction et théorie, Paris, Éditions Kimé, 1999.
  • Deleuze et histoire de la philosophie, Paris, Editions Kimé, 1999.
  • Géophilosophie de Deleuze et Guattari, Paris, L'Harmattan, 2004.
  • Gilles Deleuze, Felix Guattari et le politique (dir. avec Pierre-Antoine Chardel et Hervé Regnauld), Paris, Éditions du Sandre, 2006.
  • Abécédaire de Jacques Derrida (dir.), Mons ; Paris, Editions Sils Maria, Vrin, 2007.
  • Gilles Deleuze et Félix Guattari : une rencontre dans l'après mai 68, (dir. avec Frédéric Astier et Olivier Fressard), Paris, L'Harmattan, 2009.

Articles[modifier | modifier le code]

  • « Rhizome/Relation, Chaosmose/Chaos-monde », dans Symposium, revue canadienne de philosophie continentale, vol. 10, printemps 2006, pp. 343-352.
  • « La machination politique de Deleuze et Guattari », dans Alain Beaulieu (dir.), Gilles Deleuze, heritage philosophique, Paris, PUF, 2005, pp. 73-96.
  • « Globalisation et philosophie : notes sur Le palais de cristal », dans Horizons philosophiques, numéro sur « La pensee de Peter Sloterdijk », printemps 2007, vol. 17, no 2, pp. 133-151.
  • « Machine, écriture, événement. Lecture de Jacques Derrida », dans Pierre-Antoine Chardel et Pierre-Etienne Schmit (dir.), Phénoménologie et technique(s), Editions du Cercle Herméneutique, 2008, pp. 251-273.
  • « Gilles Deleuze et Félix Guattari : pour une géophilosophie », in Thierry Paquot et Chris Younès (dir.), Les Territoires des philosophes, Paris, La Découverte, coll. « Armillaire », pp. 117-138.
  • « Jacques Derrida, de la ville-refuge au droit de résidence », in Thierry Paquot et Chris Younès (dir.), Les Territoires des philosophes, Paris, La Découverte, coll. « Armillaire », pp. 117-138.
  • « Nietzsche et Blanchot : parole de fragment », in Éric Hoppenot et Alain Milon (dir.), Maurice Blanchot et la philosophie, Paris, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2010, pp. 103-111.
  • « Viso e paesaggio », in Segni particolari, actes du colloque international Segni particolari. L’immaginario del viso e del nome proprio, sous la direction d’Elena Ricci Bonelli, Urbino, Edizioni Quattro Venti, 2005, pp. 41-52.
  • « La machination politique de Deleuze et Guattari », in Gilles Deleuze, héritage ph*ilosophique, ouvrage collectif dirigé par Alain Beaulieu, Paris, PUF, 2005, pp. 73-96.
  • « Félix Guattari et l’écosophie », in Nature, humanisme et politique, coll. Théories, Malissard, Editions Aleph, 2007, pp. 43-78.
  • « Déterritorialiser le langage : agencement collectif d’énonciation et créolisation des langues », in Deleuze et les écrivains. Littérature et philosophie, sous la direction de Bruno Gelas et Hervé Micolet, Nantes, Éditions Cécile Defaut, 2007, pp. 269-280.
  • « Emmanuel Lévinas et Maurice Blanchot : trace, énigme et illéité », in Eric Hoppenot et Alain Milon (dir.), Lévinas Blanchot : penser la différence, Paris, Presses Universitaires de Paris 10/Editions de l’Unesco, pp. 319-331.
  • « Félix Guattari : l’identité individuelle et collective comme hétérogenèse », in Sophie-Jan Arrien et Jean-Pierre Sirois-Trahan (dir.), Le Montage des identités, Québec, Presses Universitaires de Laval, 2008, pp. 73-87.
  • « Maurice Blanchot et Michel Foucault : hétérotopies », in Eric Hoppenot (dir.), Maurice Blanchot, de proche en proche, Editions Complicité, 2008, pp. 131-152.
  • « Gilles Deleuze et Félix Guattari : pour une géophilosophie », » in Thierry

Paquot et Chris Younès (dir.), Les Territoires des Philosophes, Paris, La Découverte, coll. « Armillaire » (juin 2009), p. 117-138

  • « Jacques Derrida, de la ville-refuge au droit de résidence», in Thierry

Paquot et Chris Younès (dir.), Les Territoires des Philosophes, Paris, La Découverte, coll. « Armillaire » (juin 2009), p. 139-160.

  • « Nietzsche et Blanchot : parole de fragment », in Éric Hoppenot et Alain Milon (dir.), Maurice Blanchot et la philosophie, Paris, Presses Universitaires de Paris Ouest, 2010, p. 103-111.
  • « Le toucher : Jacques Derrida et Jean-Luc Nancy », in Adnen Jdey (dir.), Derrida et la question de l’art : le défi de l’esthétique, Nantes, Éditions Cécile Defaut, à paraître en 2011.



Liens externes[modifier | modifier le code]