Machine à écrire IBM Selectric

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Photographie d'une machine à écrire dont le boîtier est gris, sur une table.
La machine à écrire Selectric à boule, un modèle électrique datant des années 1970.

Les machines à écrire IBM Selectric, dites « machines à boule », sont une ligne de produit commercialisée par IBM en 1961[1] ayant rencontré un grand succès auprès du public.

Historique[modifier | modifier le code]

IBM est une des entreprises s'étant imposée sur le marché des machines à écrire à boule à partir des années 1930. Si les premières machines à boule datent des débuts, avec la machine d'Edelmann en 1897 ou la chine Mignon, il faut adjoindre un moteur électrique pour que la sélection de caractères puisse se faire rapidement[2].

Le principe des machines à boule permettant l'utilisation des caractères secondaires est progressivement délaissé au profit des machines à marguerite dans les années 1970[2].

Technologie[modifier | modifier le code]

Photo d'une sphère avec des caractère sur la surface et de l'intérieur d'une autre, de la taille d'une pièce de 2 euros.
Exemples de boules d'impression pour IBM Selectric.

Cette nouvelle technologie de machine à écrire à boule inventée par IBM est mise sur le marché en 1961. Elle se caractérise principalement par une tête d'impression, ou boule, que l'on peut changer en deux secondes pour modifier la police d'écriture.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « La machine à écrire Selectric », sur 03.ibm.com
  2. a et b [PDF] « Les machines à écrire », Les carnets, Conservatoire national des Arts et métiers

Lien externe[modifier | modifier le code]