Loi 8 du football

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Loi 8 du football

La loi 8 du football fait partie des lois du jeu régissant le football, maintenues par l'International Football Association Board (IFAB). La loi 8 se rapporte au coup d'envoi et à la reprise de jeu.

Préliminaires[modifier | modifier le code]

Le choix des camps est déterminé par un tirage au sort effectué au moyen d’une pièce de monnaie.

L’équipe favorisée par le sort choisit le but contre lequel elle attaquera durant la première mi-temps. (L'autre équipe donnera le coup d'envoi) . Au début de la seconde période du match, les équipes changent de camp et attaquent en direction du but adverse.

Le tirage au sort peut influencer le match bien qu'un changement de camp s'opère lors de la seconde période : les conditions climatiques (sens et force du vent, position de soleil pour le gardien) peuvent varier au cours de la rencontre.

Coup d’envoi[modifier | modifier le code]

Conditions[modifier | modifier le code]

Le coup d’envoi est une procédure pour engager la partie ou reprendre le jeu :

  • au commencement du match,
  • après qu’un but a été marqué,
  • au début de la seconde période du match,
  • au début de chaque période de la prolongation, le cas échéant.

Il est possible de marquer un but directement du coup d’envoi.

Procédure[modifier | modifier le code]

  • tous les joueurs se trouvent dans leur propre moitié de terrain
  • les joueurs de l’équipe ne procédant pas au coup d’envoi doivent se tenir au moins à une distance de 9,15 m du ballon tant qu’il n’est pas en jeu
  • le ballon est posé à terre sur le point central,
  • l’arbitre donne le signal du coup d’envoi,
  • le ballon est considéré comme étant en jeu dès qu’il aura été botté vers l’avant,
  • l’exécutant du coup d’envoi ne peut jouer le ballon une seconde fois avant que celui-ci n’ait été touché par un coéquipier.

Quand une équipe a marqué un but, c’est l’équipe contre laquelle le but a été marqué qui procède au nouveau coup d’envoi.

Infractions / Sanctions[modifier | modifier le code]

Si l’exécutant du coup d’envoi joue le ballon une seconde fois avant que celui-ci n’ait été touché par un coéquipier ou un adversaire :

  • un coup franc indirect est accordé à l’équipe adverse à l’endroit où l’infraction a été commise.

Pour toute autre infraction à la procédure du coup d’envoi :

  • le coup d’envoi doit être recommencé.

Balle à terre[modifier | modifier le code]

Conditions[modifier | modifier le code]

Après une interruption temporaire du match provoquée par une cause non prévue par les Lois du Jeu, le match doit être repris par une balle à terre.

Procédure[modifier | modifier le code]

L’arbitre laisse tomber le ballon à terre à l’endroit où il se trouvait au moment où le jeu a été arrêté.

Le jeu reprend dès que le ballon touche le sol. À compter de la saison 2012-2013, il n'est plus possible de marquer directement sur balle à terre[1] : le ballon doit être touché soit par deux joueurs, soit deux fois par le même joueur pour que le but soit valable.

Infractions / Sanctions[modifier | modifier le code]

La balle à terre doit être recommencée si :

  • le ballon est touché par un joueur avant d’être entré en contact avec le sol,
  • le ballon quitte le terrain de jeu après avoir rebondi sur le sol sans qu’un joueur ne l'ait touché.
  • Le ballon entre dans un but sans qu'aucun joueur ne l'ait touché

Si le ballon entre dans le but :

  • si une balle à terre est expédiée directement dans le but de l'équipe adverse, un coup de pied de but est accordé à celle-ci.
  • si une balle à terre est expédiée directement dans le but de l'exécutant, un coup de pied de coin est accordé à l'équipe adverse.

Circonstances particulières[modifier | modifier le code]

Un coup franc accordé à l’équipe défendant dans sa propre surface de but peut être exécuté de n’importe quel point de la surface de but.

Un coup franc indirect accordé à l’équipe attaquante dans la surface de but de son adversaire doit être exécuté de la ligne de la surface de but qui est parallèle à la ligne de but, et ce au point le plus proche de l’endroit où a été commis l’infraction.

Une balle à terre destinée à la reprise du match après un arrêt temporaire du jeu alors que le ballon se trouvait dans la surface de but doit être exécutée sur la ligne de la surface de but qui est parallèle à la ligne de but, et ce au point le plus proche de l’endroit où se trouvait le ballon au moment où le jeu a été arrêté.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]