Lin Shu

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Lin Shu

Lin Shu (chinois 林紓), né en 1852, mort en 1924, est un écrivain chinois. Il a adapté environ cent quatre-vingt romans occidentaux en langue classique chinoise, sans connaître aucune langue étrangère, en se faisant traduire oralement les œuvres par des « nègres »[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. Jacques Pimpaneau, Chine. Histoire de la littérature, Philippe Picquier, 1989, rééd. 2004, p. 401.