Les oiseaux se cachent pour mourir (roman)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Les oiseaux se cachent pour mourir
Auteur Colleen McCullough
Genre Roman
Version originale
Titre original The Thorn Birds
Éditeur original HarperCollins
Langue originale Anglais australien
Pays d'origine Drapeau de l'Australie Australie
Date de parution originale 1977
Version française
Traducteur J. Lagrange et J. Hall
Éditeur Belfond
Date de parution 1978

Les oiseaux se cachent pour mourir (The Thorn Birds) est un roman de l'écrivaine australienne Colleen McCullough, paru en 1977.

L'histoire raconte l'évolution de la famille Cleary dans le outback australien, entre 1915 et 1969.

Best-seller international, cette saga a été adaptée avec succès à la télévision en 1983.

Le titre[modifier | modifier le code]

Si le titre original anglais évoque la légende des thorn birds citée dans le livre (ces oiseaux qui s'empalent sur une épine pour que s'élève leur chant d'agonie), le titre de la traduction en français est tiré d'un poème de François Coppée intitulé La Mort des oiseaux[1] extrait de la section Promenades et Intérieurs du recueil Les Humbles, publié en 1872.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Dernier vers du poème ; voir sur poetica.fr.