Les Sept Pendus

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les Sept Pendus (russe : Рассказ о семи повешенных) est une nouvelle écrite en 1908 par l'auteur russe Léonide Andreiev.

Résumé[modifier | modifier le code]

Les Sept Pendus trace les derniers jours de la vie de cinq terroristes qui planifiaient un assassinat, d'un paysan et d'un bandit. Ces personnages attendent le jour de leur exécution par pendaison. En prison, chaque prisonnier lutte avec son destin de sa propre façon.

Personnages[modifier | modifier le code]

  • Yanson est estonien et travaille comme fermier sur une propriété russe. Il tue son maître et tente de violer la femme du maître.
  • Tsiganok est un bandit et voleur russe venant de Orel, la ville natale d'Andreiev. Il est condamné pour meurtre.
  • Werner est l'un des terroristes, considéré comme leur chef. C'est un homme qui a vécu une vie sociale, mais est intérieurement amer, méprisant l'humanité qu'il vient à aimer avant sa mort.

Sur les autres projets Wikimedia :

Liens externes[modifier | modifier le code]