Lasantha Wickrematunga

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Lasantha Wickrematunga (1958-2009) est un journaliste srilankais, assassiné le 8 janvier 2009. Il était rédacteur en chef de l'hebdomadaire Sunday Leader. Il a reçu, après sa mort, le Prix mondial de la liberté de la presse de l'Unesco en 2009.

Biographie[modifier | modifier le code]

Lasantha Wickrematunga est un journaliste srilankais, rédacteur en chef de l'hebdomadaire Sunday Leader, à Colombo, connu pour ses positions critiques envers le gouvernement. Il avait été qualifié de « reporter terroriste » en octobre 2008 par le président Mahinda Rajapakse[réf. nécessaire].

Il a été assassiné le 8 janvier 2009. Deux hommes à moto l'on suivi, ont brisé la vitre de son véhicule a l'aide d'une barre de fer, puis ont tiré sur lui à bout portant. Touché à la tête, au ventre et à la poitrine, il meurt quelques heures plus tard dans un hôpital de Colombo.

Il s'attendait à mourir assassiné, et avait écrit un article ou il prédisait sa mort[1], et s'adressait directement aux assassins et au gouvernement.

Il a reçu, à titre posthume, le Prix mondial de la liberté de la presse de l'Unesco en 2009[2].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Editorial posthume traduit en francais par le site du courrier international
  2. Prix de la liberté de la presse sur le site de l'Unesco

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Lien externe[modifier | modifier le code]