La Patrie (journal)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir La Patrie.

La Patrie est un journal québécois publié de 1879 à 1978, quotidien jusqu'en 1957 puis hebdomadaire.

La Patrie est fondé à Montréal en février 1879 par l'écrivain, journaliste et homme politique Honoré Beaugrand (1848-1906), avec la collaboration de membres influents du Parti libéral. Il prend le relais du National, organe lancé pour lutter contre le Parti conservateur. Le nouveau quotidien est créé pour défendre la cause libérale dans la région de Montréal. Honoré Beaugrand en est le propriétaire et le directeur. La rédaction est assumée initialement par Beaugrand et par Ernest Tremblay[1].

Le premier numéro paraît le lundi 24 février 1879. il se vend au prix d'un cent l'exemplaire et l'abonnement annuel est de quatre dollars. Le prix quotidien reste inchangé pendant quarante ans puis augmente à deux cents le 4 août 1919. Le journal avait un tirage de 5000 exemplaires à l'origine, atteint 27 000 exemplaires en 1901, 30 000 en 1933 et près de 200 000 en 1962[2].

Le 4 février 1897, La Patrie est acheté par Israël Tarte, ministre dans le gouvernement libéral de Wilfrid Laurier, avec des fonds fournis par le Parti libéral et par l'homme d'affaires John Naismith Greenshields[3]. Tarte en confie la propriété et la direction à ses deux fils, Louis-Joseph et Eugène[3]. En 1925, il est acheté par le groupe Webster, Lespérance et Fortier, qui en fait un journal conservateur. En 1933, le journal La Presse devient propriétaire de La Patrie[2].

En 1957, La Patrie cesse d'être un quotidien pour devenir un hebdomadaire publié le dimanche[4]. Il ferme définitivement ses portes en 1978 en raison de difficultés financières[2].

Aujourd'hui, l'édifice qui hébergeait le journal est utilisé par le mouvement Under Pressure afin de présenter différents artistes de Street Art, sous le nom de Fresh Paint Gallery.

Quelques journalistes et collaborateurs[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. « Courrier », La Patrie, Montréal, vol. 1, no 1,‎ 24 février 1879, p. 1 (lire en ligne).
  2. a, b et c « Description », sur le site de Bibliothèque et archives nationales du Québec. Consulté le 14 juillet 2010.
  3. a et b Michèle Brassard et Jean Hamelin, « Tarte, Joseph Israël », dans Dictionnaire biographique du Canada en ligne. Consulté le 14 juillet 2010.
  4. La dernière édition quotidienne est publiée le vendredi 15 novembre 1957. La première édition hebdomadaire est publiée le dimanche 17 novembre 1957.

Liens externes[modifier | modifier le code]