LHCb

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

46° 14′ 27.64″ N 6° 05′ 48.96″ E / 46.2410111, 6.0969333

Plan en coupe du détecteur LHCb

LHCb (Large Hadron Collider beauty experiment : expérience du LHC sur le quark beauté) est une expérience de physique des particules sur le collisionneur LHC du CERN (Genève).

Objectifs scientifiques[modifier | modifier le code]

LHCb est destinée à l'étude de la violation de CP et à la recherche de désintégrations rares pouvant faire ressortir de la nouvelle physique dans le secteur de la beauté. L'analyse des données portera largement sur les mésons beaux (contenant un quark b ou un anti-quark b).

Dispositif expérimental[modifier | modifier le code]

Du point de vue matériel, LHCb est un spectromètre à un bras dirigé vers l'avant. En effet les simulations à l'origine de la conception du détecteur ont montré que les paires de quarks - antiquarks b sont émises au point de collision avec un angle petit par rapport aux faisceaux. La région d'intérêt pour détecter ces particules correspond donc au cône formé par l'instrument.

LHCb se distingue par l'utilisation de deux détecteurs RICH, une technologie puissante mais difficile à mettre en place.

Collaboration[modifier | modifier le code]

L'expérience regroupe plus de 700 physiciens, issus de 52 laboratoires et universités de quinze pays : Italie, Royaume-Uni, France, Russie, Allemagne, Pologne, Suisse, Ukraine, Brésil, Espagne, Pays-Bas, Chine, États-Unis, Irlande et Roumanie.

Résultats[modifier | modifier le code]

En novembre 2011, l'équipe de chercheurs du LHCb publie des résultats préliminaires de l'expérience[1] : une étude réalisée sur des quarks charm montre un violation de la symétrie CP directe assez franche (3,5σ).

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) [PDF] Search for CP violation in two-body charm decays at LHCb sur le site de l'in2p3

Liens externes[modifier | modifier le code]