L'Abattoir humain

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'Abattoir humain (titre original : Das Menschenschlachthaus. Bilder vom kommenden Krieg) est un roman d'anticipation militaire de l'écrivain et pédagogue allemand Wilhelm Lamszus paru en 1912 et traduit en langue française en 1919.

Présentation de l'œuvre[modifier | modifier le code]

Le roman de Wilhelm Lamszus raconte l'histoire linéaire, divisée en dix chapitres, d'un jeune homme réquisitionné pour la guerre. Ces dix chapitres sont autant de tableaux saisissants d'une guerre du futur où les machines militaires ont décuplé leur puissance meurtrière et transforment le champ de bataille en véritable boucherie.

Ce roman connaîtra une suite avec Das Irrenhaus. Visionen vom Krieg (L'asile des fous. Visions de la guerre), parue en 1914/1915, qui ne sera pas traduite en français.

Édition française[modifier | modifier le code]

L'Abattoir humain, traduit de l'allemand par Paul Dermée, avec une préface de Henri Barbusse, Éditions et Librairie, 1919, 117 p.

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • Thomas F. Schneider, « Utopies bellico-pacifistes dans la littérature allemande avant et après la Première Guerre mondiale. Wilhelm Lamszus, Das Menschenschlachthaus (1912) ; Hanns Gobsch, Wahn-Europa 1934 (1931) ; Karl Bartz, Krieg 1960 (1931). Un essai en vue d'établir une typologie de la littérature pacifiste », in Denis BOUSCH (éd.), Utopie et science-fiction dans le roman de langue allemande, L'Harmattan, coll. « Allemagne d'hier et d'aujourd'hui », 2007.

Voir aussi[modifier | modifier le code]