Kiandra

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Kiandra
À Kiandra en 1900
À Kiandra en 1900
Administration
Pays Drapeau de l'Australie Australie
Démographie
Population hab.
Géographie
Coordonnées 35° 53′ 00″ S 148° 30′ 00″ E / -35.883333, 148.5 ()35° 53′ 00″ Sud 148° 30′ 00″ Est / -35.883333, 148.5 ()  
Altitude 1 400 m
Localisation

Géolocalisation sur la carte : Australie

Voir sur la carte Australie topographique
City locator 14.svg
Kiandra

Kiandra est une ville abandonnée de l'époque de la ruée vers l'or et le lieu de naissance du ski en Australie. La ville est située dans les Snowy Mountains en Nouvelle-Galles du Sud. Pendant un siècle (de 1859, jusqu'à la création de Cabramurra), Kiandra était la plus haute ville d'Australie et un centre de sports de neige[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

Au XIXe siècle, une communauté de mineurs d’or avait créé la ville minière de Kiandra. Son dernier citoyen ayant quitté les lieux en 1974, Kiandra est devenue une ville fantôme en ruines. La ville fantôme est située dans le Parc national du Kosciuszko, près du village de Cabramurra, qui est la plus haute ville d'Australie. Avant de devenir parc national, le secteur était fréquenté par les éleveurs de bétail qui y ont laissé des huttes de montagne.

À son apogée, la ville faisait vivre 14 hôtels. Le ski a commencé en Australie à Kiandra, en 1861, pendant l'époque des Ruées vers l'or en Australie. Le club de ski le plus ancien du monde a été fondé a Kiandra en 1861 (le Kiandra Snow Shoe Club). Les équipements de ski de Kiandra ont été transférés à Selwyn Snowfields en 1978 (y compris le premier T-Barre (en) d'Australie qui avait été installé à Kiandra en 1957), une petite station de ski dans le nord des Snowy Mountains[2].

Galerie[modifier | modifier le code]

Voir Aussi[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  • Wikipedia anglophone

Liens externes[modifier | modifier le code]

Histoire de Selwyn Snowfields

national, le secteur était fréquenté par les éleveurs de bétail qui y ont laissé des huttes de montagne.