Kartir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Kartir est un personnage politique et religieux iranien du IIIe siècle de l'ère chrétienne, qui joue un rôle très important au début de la dynastie sassanide.

Grand prêtre (mōwbed) sous Shapur I (241-272), Kartir exerce les fonctions de mōwbedan, sorte de prêtre suprême, sous les règnes de ses trois successeurs, Hormizd Ardashir (272-273), Bahram Ier (273-276) et Bahram II (276-293). Il est connu notamment comme un fondateur de temples du feu et comme l'organisateur de la hiérarchie cléricale. Il réprime aussi les déviances, en condamnant et réprimant violemment le manichéisme, par exemple, alors que les germes de la religion d'état zoroastrienne se mettent en place au IIIe siècle.

Kartir est l'auteur de quatre inscriptions rupestres, les seules inscriptions rupestres privées de tout l’empire Sassanide. Elles ne sont rédigées qu'en pehlevi, alors que les autres inscriptions de la même époque sont en général bilingues trilingues, affirmant ainsi caractère national du mazdéïsme. Deux d'entre elles mentionnent le "voyage extraterrestre" de Kartir, une sorte d'expérience chamanique où le grand prêtre découvre notamment les lieux du paradis et de l’enfer.