Kanamara Matsuri

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Le grand palanquin
Le palanquin en forme de bateau
Le palanquin Elisabeth sans toit

Le Kanamara Matsuri (fête du pénis de fer) est une fête annuelle shinto de la fertilité, qui a lieu à Kawasaki au Japon chaque printemps le premier dimanche d'avril. La festivité majeure se déroule le premier dimanche d'avril. Le thème central est le pénis, reproduit partout en image, sucre d'orge, légumes sculptés, décorations.

Le Kanamara Matsuri a pour centre le sanctuaire de Kanayama (kanayama jinja (金山神社?)), autrefois fréquenté par les prostituées qui venaient prier pour être protégées contre les maladies vénériennes. Il y a aussi des bénédictions divines pour la prospérité des affaires, l'avenir du clan familial, le mariage, l'accouchement facile, et l'harmonie entre époux.

Le défilé fait parader dans des mikoshi (temple mobile en bois promené par de nombreux porteurs) trois pénis conservés dans le temple.

  • le pénis de bois dans le grand mikoshi, le plus ancien
  • le pénis de fer noir dans le mikoshi en forme de bateau,
  • le pénis géant rose dans le mikoshi Elisabeth sans toit, porté par des hommes en vêtement féminin

Une légende raconte qu'un démon aux dents tranchantes s'était caché dans le vagin d'une jeune fille, et qu'il avait castré successivement deux jeunes hommes pendant leur nuit de noces. Un forgeron façonna un phallus de fer pour casser les dents du démon, et l'objet devint une relique sainte. Le centre du sanctuaire est un atelier de forgeron avec enclume et feu de forge.

Aujourd'hui, la fête est l'occasion de collecter des fonds pour la lutte contre le sida. De nombreux voyageurs viennent d'Europe et d'Amérique pour y participer.

La fête de Hōnen Matsuri (en) qui s'en rapproche a lieu le 15 mars à Komaki et dans d'autres villes japonaises.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

  • Matsuri : les fêtes populaires japonaises
  • Phallus : ébauche historique

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) Lee Khoon Choy, « The Utilitarian 'Gods' », in Japan, between myth and reality, World Scientific, Singapore ; River Edge, N.J., 1995, p. 82-84 (ISBN 981-021865-6)

Liens externes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :