Kabupaten de Sorong

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour l’article homonyme, voir Sorong (ville)
Kota en Kabupaten de Sorong
Kota dan Kabupaten Sorong
Administration
Pays Drapeau de l'Indonésie Indonésie
Province Papouasie occidentale
Chef-lieu Sorong
Démographie
Population 180 000 hab.
Densité 4,3 hab./km2
Géographie
Superficie 4 232 200 ha = 42 322 km2

Le kabupaten de Sorong, en indonésien Kabupaten Sorong, est un kabupaten d'Indonésie dans la province de Papouasie occidentale. Sa superficie est de 42 322 km² et sa population de 180 000 habitants.

Le kabupaten de Sorong possède quelque 600 îles, dont les plus connues sont Batanta, Misool, Salawati et Waigeo qui forment le Raja Ampat (ou Four Kings en anlais).

Sa capitale est la ville du même nom (70 000 habitants en 2003). C'est la deuxième de la partie indonésienne de la Nouvelle-Guinée en population. L'une des principales activités économiques est l'exploration et la production de pétrole.

Transport et tourisme[modifier | modifier le code]

L'aéroport Dominique Edward Osok relie Sorong au reste de la province, aux Moluques, à Sulawesi et à Jakarta, la capitale de l'Indonésie.

Les lieux à voir sont notamment :

  • Le cap Cassuwary, à 3 km de la ville de Sorong, a une belle plage avec des coraux,
  • L'île aux Crocodiles, à 500 mètres de la plage,
  • L'île de Kafiau,
  • L'île de Matan,
  • Les sources chaudes de Klaijili, à 60 km de la ville,
  • Sa forêt protégée, à 15 km de la ville.

Mais surtout, Sorong est le point de départ pour gagner les îles Raja Ampat.

Histoire[modifier | modifier le code]

Sorong a été une dépendance du sultanat de Tidore dans les Moluques du Nord.

Population[modifier | modifier le code]

À côté de la langue nationale, l'indonésien, on parle 5 autres langues à Sorong :

  • L'abun (3 000 locuteurs),
  • Le moi (4 600),
  • Le seget (1 200) et
  • Le tehit (10 000), qui appartiennent au groupe la famille dite du papou occidental,

et le waigeo (300 locuteurs) qui appartient à la branche malayo-polynésienne des langues austronésiennes.