Joaquim Mir

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Joaquim Mir

Description de cette image, également commentée ci-après

Joaquim Mir.

Nom de naissance Joaquim Mir i Trinxet
Naissance 6 janvier 1873
Barcelone
Décès 27 avril 1940
Barcelone
Activités Peinture, dessin
Formation École des beaux arts de Barcelone
Maîtres Lluís Graner
Mouvement artistique post-modernisme

Joaquín Mir Trinxet (en catalan, Joaquim Mir i Trinxet) est un peintre espagnol né à Barcelone le 6 janvier 1873 et mort dans cette même ville le 27 avril 1940.

Biographie[modifier | modifier le code]

La Casa Trinxet où Joaquim Mir peint plusieurs murs

Il étudie à l'école des beaux arts de Barcelone ainsi qu'à l'atelier du peintre Lluis Granet. Il forme en 1893 la Colla del Safrà avec d'autres artistes : Isidro Nonell, Ricard Canals, Ramon Pichot, Juli Vallmitjana Colomines et Gual Queralt. De 1898 à 1900, il est en relation avec les artistes du bar Els Quatre Gats. En 1901 il part à Mallorca avec Santiago Rusiñol et s'installe à La Calobra.

Il réalise là bas quelques unes de ses meilleures œuvres, omission faite des peintures murales qu'il fait sur les murs de la maison de son oncle et mécène Avelino Trinxet. Celui-ci est un grand industriel textile de Barcelone, la maison Trinxet. En 1903, il déménage à Reus pour raisons de santé. À partir de 1906, il y peint les paysages de l'Aleixar et du Mas Pujol. Il part pour Mollet del Vallès en 1913, puis à Caldes de Montbui, chaque fois pour des raisons familiales. En 1921 il se marie et s'installe à Vilanova i la Geltrú.

Il reçoit en 1930 une médaille pour l'ensemble de son œuvre et décède dix ans plus tard à Barcelone.

La poste d'Andorre a édité un timbre représentant la vallée de la Massana le 3 mars 2012[1].

Œuvre[modifier | modifier le code]

Il est considéré comme le principal représentant du post-modernisme. Il rénove le style du paysage de la fin du XIXe siècle. Son style est personnel, dynamique, très coloré et expressif. Son œuvre a été léguée en grande partie à la bibliothèque de Catalogne par son fils.

La Caixaforum lui a dédié une rétrospective en 2009 à Barcelone. Plusieurs de ses œuvres sont exposées au musée national d'art de Catalogne.

Notes et références[modifier | modifier le code]

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

« Catàleg de l'exposició del mateix títol que es va dur a terme al Palau Nacional de Montjuïc entre el 28 de juliol i el 20 de setembre de 1992 »

  • (ca) Montserrat (coord) Gumà, Guia del Museu Nacional d'Art de Catalunya, Barcelone, Publicacions del MNAC,‎ 2004 (ISBN ISBN 84-8043-136-9[à vérifier : isbn invalide])
  • Francesc Miralles Bofarull, Joaquim Mir a Vilanova Barcelona: Viena Edicions, 2007
  • MIRALLES, Francesc, Joaquim Mir al Camp de Tarragona Barcelona. Editorial Columna, 1998

Liens externes[modifier | modifier le code]