Jigme Khesar Namgyel Wangchuck

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jigme Khesar
འཇིགས་མེད་གེ་སར་རྣམ་རྒྱལ་དབང་ཕྱུག་
Le roi Jigme Khesar du Bhoutan
Le roi Jigme Khesar du Bhoutan
Titre
5e roi du Bhoutan
En fonction depuis le
(&&&&&&&&&&&026887 ans, 4 mois et 10 jours)
Couronnement
Président du gouvernement Khandu Wangchuk
Kinzang Dorji
Jigme Thinley
Prédécesseur Jigme Singye
Prince héritier du Bhoutan

(&&&&&&&&&&&0661918 ans, 1 mois et 14 jours)
Monarque Jigme Singye
Prédécesseur Jigme Singye
Successeur Jigyel Ugyen
Biographie
Titre complet Roi Dragon de la Terre du Dragon-Tonnerre
Dynastie Wangchuck
Nom de naissance Jigme Khesar Namgyel Wangchuck
Date de naissance (34 ans)
Lieu de naissance Thimphu (Bhoutan)
Père Jigme Singye
Mère Tshering Yangdon Wangchuck
Conjoint Ashi Jetsun Pema
Héritier Jigyel Ugyen

Jigme Khesar Namgyel Wangchuck
Monarques du Bhoutan

Jigme Khesar Namgyel Wangchuck, en dzongkha: འཇིགས་མེད་གེ་སར་རྣམ་རྒྱལ་དབང་ཕྱུག་, né le 21 février 1980, est le Roi Dragon du Bhoutan et le cinquième monarque de la dynastie Wangchuck. Il est officiellement couronné roi le 6 novembre 2008 à 8 h 31 précises. À cette date, il était le plus jeune roi au monde[1].

Son titre est Mang-pos Bhur-ba'i rgyalpo, Druk Gyalpo (Sa Majesté le roi du Bhoutan).

Biographie[modifier | modifier le code]

Famille[modifier | modifier le code]

Le roi est le fils aîné de l'ancien roi Jigme Singye Wangchuck, qui a abdiqué en faveur de son fils, et de sa troisième épouse, la princesse Ashi Tshering Yangdon (née le 29 décembre 1957).

Il a une sœur et un frère ainsi que quatre demi-sœurs et trois demi-frères issus des trois autres épouses de son père (les quatre épouses de son père sont sœurs).

Formation[modifier | modifier le code]

Après avoir reçu une formation de base au Bhoutan, le futur roi est parti étudier aux États-Unis, puis à Oxford, où il a obtenu un diplôme en relations internationales et en politique[2].

Il a voyagé à l'étranger, représentant officiellement le Bhoutan à plusieurs occasions, et joue un rôle actif dans de nombreuses organisations culturelles, économiques et de formation.

Accession au trône[modifier | modifier le code]

En décembre 2005, le roi Jigme Singye annonce son intention d'abdiquer en faveur de son fils en 2008 et de commencer à lui transférer immédiatement des responsabilités[3]. Il abdique finalement le 14 décembre 2006 et son fils aîné, le prince Jigme Khesar monte sur le trône.

Popularité à l'étranger[modifier | modifier le code]

En tant que prince héritier du Bhoutan, il a assisté aux célébrations des 60 ans de règne du roi Bhumibol Adulyadej de Thaïlande les 12 et 13 juin 2006 parmi les familles royales de 25 pays. Connu de la presse thaï comme le prince Jigme, alors âgé de 26 ans et le plus jeune des visiteurs royaux, a fait sensation drainant de nombreuses admiratrices. La presse thaï l'avait surnommé le « Prince Charmant » et publiait quotidiennement des photos et des reportages à son sujet et sur le tourisme au Bhoutan plusieurs semaines encore après son départ[4].

Un sondage réalisé par l'institut ABAC de l'Assumption University de Thaïlande présentait Jigme Khesar Namgyel Wangchuck comme le plus populaire des visiteurs royaux. Néanmoins, certains ont estimé que ce sondage exploitait la solennité d'un événement impliquant le souverain thaïlandais. Quelques heures après sa publication, le directeur du centre ABAC, Nophadol Kanika, retirait les résultats du sondage[5].

Le site internet thaïlandais Pantip.com (en) a été noyé sous les commentaires des visiteurs à propos du prince héritier. Parmi les messages, il y avait une photo de lui avec une femme inconnue. Des quotidiens de langue thaïe publièrent ensuite la photo[6]. Le Département des Investigations spéciales de Thaïlande a lancé une enquête pour déterminer les origines de la photo, dont la publication est considérée comme une violation de la vie privée et a menacé de poursuivre quiconque la publierait à nouveau[7].

Mariage[modifier | modifier le code]

Le 13 octobre 2011, le roi a épousé Jetsun Pema, une étudiante de vingt et un ans (née le 4 juin 1990)[8].

Ascendance[modifier | modifier le code]

 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
16. Ugyen Wangchuck, 1er Roi Dragon du Bhoutan
 
 
 
 
 
 
 
8. Jigme Wangchuck, 2e Roi Dragon du Bhoutan
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
17. Tsundue Lhamo Kurto Khoma Chukmo
 
 
 
 
 
 
 
4. Jigme Dorji Wangchuck, 3e Roi Dragon du Bhoutan
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
18. Jamyang Chumed Zhalgno, de la famille Tamzhing Choeje
 
 
 
 
 
 
 
9. Puntsho Choden
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
19. Decho Dorji
 
 
 
 
 
 
 
2. Jigme Singye Wangchuck, 4e Roi Dragon du Bhoutan
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
20. Râja Ugyen Dorji, Premier Ministre du Bhoutan
 
 
 
 
 
 
 
10. Râja Sonam Tobgye Dorji, Premier Ministre du Bhoutan
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
21.
 
 
 
 
 
 
 
5. Kesang Choden
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
22. Sir Thutob Namgyal, 9e Mahârâja de Sikkim
 
 
 
 
 
 
 
11. Rani Mayum Chonying Wangmo Dorji
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
23. Yeshay Dolma
 
 
 
 
 
 
 
1. Jigme Khesar Namgyel Wangchuck,
5e Roi Dragon du Bhoutan
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
24. Nob Gyeltshen, de Gaselo
 
 
 
 
 
 
 
12. Kuenga Gyeltshen
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
25. Phenkhem, d'Haa
 
 
 
 
 
 
 
6. (Yab) Ugyen Dorji
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
26.
 
 
 
 
 
 
 
13. Ngodrup Pem
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
27.
 
 
 
 
 
 
 
3. Tsering Yangdon
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
28. Soenam Drubyel, 4e Sersang Lang
 
 
 
 
 
 
 
14. Gyeltshen Dorji, 5e Sersang Lang
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
29. Sangay Droelma
 
 
 
 
 
 
 
7. (Yum) Thuiji Zam
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
30. Yonten Phuntsho
 
 
 
 
 
 
 
15. (Abi Yum) Yangchen Droelma
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
31.
 
 
 
 
 
 
Précédé par Jigme Khesar Namgyel Wangchuck Suivi par
Jigme Singye Wangchuck
Emblem of Bhutan.svg
Roi du Bhoutan
2006 - Présent

Références[modifier | modifier le code]

Annexes[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]