Jahandar Shâh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Jahandar Shah, Mughal Emperor..jpg

Jahandar Shah (9 mai 1661 - 12 février 1713) est un empereur moghol de mars 1712 à février 1713. Il est l'un des quatre fils de Bahâdur Shâh qui se disputèrent le trône à la mort de ce dernier. Après plusieurs mois de combats, c'est Jahandar qui sortit vainqueur.

Un souverain incapable[modifier | modifier le code]

Jahandar Shah n'était pas un bon administrateur et il ne s'acquittait pas de ses devoirs impériaux. Il avait un goût prononcé pour la luxure, et cela mena son pays vers une autre guerre civile.

Durant son règne, l'empire fut contrôlé en grande majorité par l'impératrice Lal Kanwar et sa famille, qui pillait le trésor et gérait le pays de façon désastreuse.

Zulfiqar Khan, celui qui avait mené Jahandar Shah au trône, était lui aussi largement impliqué dans la gestion de l'empire.

La révolte de Muhammad Farrukhsiyar[modifier | modifier le code]

Peu de temps après le début du règne de Jahandar, un nouveau conflit de succession émergea dans l'Empire. Muhammad Farrukhsiyar, petit-fils de Bahâdur Shâh, s'auto-proclama empereur et leva des troupes avec l'aide des frères Saiyid. Le 6 janvier 1713, il vainquit Jahandar Shah au champ de bataille de Samugarhh. L'Empereur et sa femme s'échappèrent à Delhi en demandant l'aide de Zulfiqar Khan, mais ce dernier les emprisonna afin d'obtenir les faveurs du nouvel empereur.

Jahandar Shah fut assassiné dans sa prison le 11 février 1713 et fut enterré avec les membres de la famille impériale.

Sources[modifier | modifier le code]

(en)http://www.storyofpakistan.com/person.asp?perid=P066