JSA

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir JSA (homonymie).

JSA

Titre original 공동경비구역 JSA
Réalisation Park Chan-wook
Scénario Park Sang-Yeon (roman)
Jeong Seong-San
Park Chan-wook
Lee Mu-young
Acteurs principaux
Sociétés de production Lee Eun-soo
Pays d’origine Drapeau de la Corée du Sud Corée du Sud
Genre drame
Sortie 2000
Durée 110 minutes

Pour plus de détails, voir Fiche technique et Distribution

JSA (en coréen 공동경비구역 JSA, Gongdong gyeongbi guyeok JSA, abréviation de Joint Security Area) est un film sud-coréen réalisé par Park Chan-wook, sorti en 2000.

Synopsis[modifier | modifier le code]

Dans un poste de garde situé du côté nord de la zone commune de sécurité (Joint Security Area en anglais) séparant les deux Corées à Panmunjeom, deux soldats de l'armée nord-coréenne sont tués par un soldat du sud, qui prétend avoir été fait prisonnier. Cette affaire trouble donne lieu à un incident diplomatique majeur. Afin d'apaiser la crise, la commission des nations neutres (composée de la Suède et de la Suisse) envoie Sophie E. Jean, Suissesse d'origine coréenne, pour enquêter sur le terrain. Cette dernière rencontre le soldat rescapé du Sud, le sergent Lee Soo-yeok et découvre rapidement qu'en réalité, il n'a pas été enlevé comme il le prétend.

La suite du film raconte, dans un long flashback, l'amitié qui liait en réalité le sergent Lee et son subordonné, le caporal Nam à deux soldats du Nord, le sergent Oh et le soldat Jeong, ainsi que les circonstances qui conduisent finalement Lee a tirer sur Oh et Jeong.

Fiche technique[modifier | modifier le code]

Distribution[modifier | modifier le code]

Commentaire[modifier | modifier le code]

Premier film à ne pas considérer les deux Corées comme radicalement ennemies, JSA est sorti dans le contexte de la détente entre les deux Corées (sommet de Pyongyang entre Kim Jong-il et Kim Dae-jung en juin 2000). Grâce à de très gros moyens (un des plus gros budgets de l'histoire du cinéma coréen), le film est une réussite et rencontre un énorme succès tout d'abord en Corée du Sud, où il fait plusieurs millions d'entrées, puis dans le monde, où il est présenté à de nombreux festivals, notamment en Allemagne et en France.

Le réalisateur confie avoir voulu tourner un film abordant les rapports entre les hommes en dehors des clivages politiques et sociaux. Il affirme aussi que réaliser un tel film dix ans plus tôt aurait été impossible à cause de la censure et de la tension trop vive entre les deux Corées.

Dans le projet initial, Lee ne mettait pas fin à ses jours mais, redevenu civil, prenait l'avion pour le pays où Oh, son ami nord-coréen, aurait été envoyé.

Une dernière scène qui n'a finalement pas été tournée montrait Sophie se réconcilier avec son père dans un hôpital[1].

Il est depuis plusieurs années question de tourner une adaptation de JSA aux États-Unis.

Distinctions[modifier | modifier le code]

Récompenses[modifier | modifier le code]

Nomination[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

  1. JSA Story dans les « Bonus » du DVD.

Lien externe[modifier | modifier le code]