Direction générale Statistique et Information économique

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

La Direction générale Statistique et Information économique (DGSIE, ex-INS) relève du Service public fédéral Économie, P.M.E., Classes moyennes et Énergie. Son siège se situe dans la tour WTC III, avenue Simon Bolivar 30 à Bruxelles.

La DGSIE mène des enquêtes auprès des ménages et des entreprises belges. Elle exploite et assure le traitement des bases de données administratives existantes (le Registre national) et fournit des données aux autorités et aux organisations tant en Belgique qu'à l'échelle internationale. Des tiers peuvent également faire appel à ses connaissances statistiques. En outre, la DGSIE est le porte-parole officiel de la Belgique auprès d’institutions internationales comme Eurostat ou l'OCDE. Sur son site Internet Statbel, elle publie des séries de chiffres, des communiqués de presse et des études. Grâce à l’application en ligne be.STAT, il est également possible d’interroger directement certaines bases de données.

Mission[modifier | modifier le code]

Trois mots résument parfaitement la mission de base de la DGSIE : collecter, traiter et diffuser des données chiffrées pertinentes, fiables et commentées sur la société belge.

« Collecter » signifie rechercher des données auprès des acteurs socioéconomiques. La collecte s’effectue au travers de relevés directs ou indirects. Lors des enquêtes, les répondants sont interrogés directement par les enquêteurs. Pour les relevés indirects, la DGSIE a recours à des fichiers administratifs (ONSS, TVA, Banque-Carrefour des Entreprises…). Cette méthode, qui est de plus en plus utilisée, réduit les charges et les coûts pour les entreprises et les particuliers.

« Traiter » des informations statistiques consiste en premier lieu à les évaluer de manière critique. Les réponses sont ensuite vérifiées et validées au travers du contrôle de leur qualité et de leur plausibilité. Ensuite, la DGSIE établit des tableaux de synthèse en utilisant les données de base. En regroupant et en comparant divers types d’informations, la DGSIE apporte une plus-value aux chiffres initiaux.

« Diffuser » signifie rendre les informations recueillies accessibles (tout en respectant les règles relatives à la protection de la vie privée) à un public aussi large que possible :

  • Les pouvoirs publics (tous les pouvoirs publics en Belgique, quel que soit leur niveau, ainsi que les autorités et organisations internationales) ;
  • Le monde de l’entreprise (toutes les entreprises sans distinction de taille ou de but) ;
  • La société (les chercheurs, les journalistes, les professeurs, les étudiants et autres).


La DGSIE diffuse des informations statistiques sur :

  • les ménages (les chiffres de population, le budget des ménages, l’emploi du temps, les habitudes de vacances...)
  • l’industrie, la construction, le commerce et autres services (données issues des enquêtes auprès des entreprises)
  • la conjoncture comme les indices (par exemple les indices des prix à la consommation) et les indicateurs économiques concernant la production industrielle, les investissements, les exportations, l'emploi, l'activité dans le commerce de détail et le secteur des services...

Enquêtes[modifier | modifier le code]

Parmi les enquêtes effectuées par la DGSIE figurent les enquêtes sur les forces de travail, le revenu et les conditions de vie, la structure et la répartition des salaires, la structure des entreprises, l'agriculture, le Census 2011 (l’ancien « recensement de la population ») et le budget des ménages.

L’organisation collabore également à quelques enquêtes importantes d’autres institutions. Citons, par exemple, l’enquête santé de l’Institut scientifique de Santé publique et l’enquête sur l’emploi du temps réalisée par le groupe de recherche TOR de la Vrije Universiteit Brussel. D’autres institutions publiques peuvent faire appel à l’expertise de la DGSIE.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Site officiel