Institut congolais pour la conservation de la nature

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Logo de l’ICCN

L’Institut congolais pour la conservation de la nature (ICCN) est l’établissement public s’occupant des parcs nationaux au Congo-Kinshasa. Depuis 2008, son président est Yves Mobando Yogo et son administrateur délégué général est le pasteur Dr. Cosma Wilungula Balongelwa[1].

Histoire[modifier | modifier le code]

L’Institut des Parcs Nationaux du Congo belge (IPNB) est créé en 1934 afin de gérer les parcs créés en 1925, le parc Albert et le parc national des Virunga. En 1938 et 1939, les parcs nationaux de la Garamba et de l’Upemba sont créés et confiés à la gestion de l’IPNB. Durant cette période, l’IPNB est géré par un comité de direction, siégeant à Bruxelles[2].

En 1960, lorsque le Congo devient indépendant, l’IPNB opasse sous la tutelle du ministère de l’agriculture congolais. La rébellion et la guerre civile troublent les parcs nationaux de l’Est, 23 conservateurs et gardes meurent durant ce conflit[2].

En 1967, l'INPB est renommé Institut National de la Conservation de la Nature (INCN).

L’Institut Zaïrois pour la Conservation de la Nature (IZCN) est créé par l’Ordonnance Loi No 75-023 du 22 juillet 1975, se substituant à l’Institut National pour la Conservation de la Nature (INCN)[3]. Son statut est modifié et complété par la loi No 78-190 du 5 mai 1978 portant statut d’une entreprise publique dénommée Institut Congolais pour la Conservation de la Nature[2].

En 1997, lorsque le Zaïre redevient République démocratique du Congo, l’institut prend le nom d’Institut Congolais pour la Conservation de la Nature. En 2010, il absorbe les compétences de l’Institut des Jardins zoologiques et botaniques du Congo, et ses missions sont redéfinies[4].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Les nouveaux mandataires des entreprises et leurs fonctions, CongoVision.com. [consulté le 7 mai 2014]
  2. a, b et c Rapport annuel 2008, Direction générale, Institut congolais pour la conservation de la nature.
  3. Journal officiel no 18 du 15-9-1975, copie sur glin.gov.
  4. « ICCN », sur Jembala, République démocratique du Congo

Voir aussi[modifier | modifier le code]