Hyperdontie

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Hyperdontie
Classification et ressources externes
Supernumerary teeth.jpg
Hyperdontie
CIM-10 K00.1
CIM-9 520.1
MeSH D014096
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

L'hyperdontie (ou polydontie) est une condition médicale dans laquelle un excès du nombre des dents est diagnostiqué. Le terme ne doit pas être confondu avec l'hypodontie, qui désigne l'absence d'une ou plusieurs dents selon les conditions, qu'elles soient héréditaires ou maladives.

Types[modifier | modifier le code]

Les dents surnuméraires peuvent être normales ou anormales[1]. Les dents de sagesses normales sont fréquemment bilatérales[1]. Les dents anormales sont coniques, rhiziformes et multituberculées. Celles-ci se catégorisent entre mesiodens, odontomes simple et autres odontomes[1],[2]. La dent supernuméraire la plus commune est le mesiodens, celle-ci étant de forme anormale siégeant auprès de la suture médiane du maxillaire supérieur. Les quatrième et cinquième molaires qui se forment derrière la troisième molaire se classent comme autres types de dents supernuméraires[3].

Causes[modifier | modifier le code]

Des facteurs héréditaires et environnementaux peuvent être la cause de cette condition. De nombreuses dents supernuméraires ne poussent jamais, mais elles peuvent retarder la croissance des dents à proximité ou causer d'autres problèmes dentaires ou d'orthodontie[4],[5]. Des radios dentaires servent à diagnostiquer l'hyperdontie.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c C. Chossegros, « MALADIES DE LA DENTURE » (consulté le 20 octobre 2012)
  2. (en) Oxford Handbook of Clinical Dentistry
  3. (en) [PDF] Kokten G, Balcioglu H, Buyukertan M. Supernumerary Fourth and Fifth Molars: A Report of Two Cases. Journal of Contemporary Dental Practice, novembre 2003 ; (4)4:067-076. Page consultée le 13 décembre 2010.
  4. (en) Vahid-Dastjerdi E, Borzabadi-Farahani A, Mahdian M, Amini N, Supernumerary teeth amongst Iranian orthodontic patients. A retrospective radiographic and clinical survey., vol. 69,‎ 2011, 125–128 p. (liens PubMed? et DOI?)
  5. (en) Fleming PS, Xavier GM, DiBiase AT, Cobourne MT, Revisiting the supernumerary: the epidemiological and molecular basis of extra teeth., vol. 208,‎ 2010, 25–30 p. (liens PubMed? et DOI?)

Liens externes[modifier | modifier le code]