Hilarion (métropolite de Kiev)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Intronisation d'Hilarion. chronique Radziwiłł
Saint Hilarion.

Saint Hilarion de Kiev est un Saint orthodoxe, Métropolite de Kiev et de Russie de 1051 à 1055. Il est fêté le 21 octobre[1].

Biographie[modifier | modifier le code]

Il vécut à l'époque du règne du Prince Iaroslav le Sage[2].

Hilarion était Prêtre de l'église des Saints Apôtres dans le village de Berestovo, près de Kiev, et était déjà à l'époque réputé pour sa vie spirituelle. Il se retirait dans la caverne d'une forêt épaisse près du Dniepr où il priait Dieu en permanence[1].

Il avait également un grand talent d'orateur et une vaste érudition en Théologie[3]. Il rédigea des écrits théologiques dont une Confession de foi (Ispovendanje Very), et son œuvre la plus célèbre, le Sermon sur la loi et la grâce (Slovo o zakone, Moiseom dannom, i blagodati i o istine, "Sermon sur la loi donnée par Moïse, la grâce et la vérité"), rédigé entre 1037 et 1050[3].

Ce texte, qui valut à St Hilarion le titre de premier écrivain russe[3],,[4] resta une œuvre majeure de la Russie ancienne et eut une grande influence en Russie mais aussi chez les Slaves méridionaux[3].

Selon Evgueni Goloubinski c'est "un discours académique impeccable que l'on peut comparer parmi les modernes à ceux de Karamzine". Georges Florovsky dit lui qu' "il ne s'agit pas d'une œuvre de rhéteur de la décadence de l'art oratoire, mais de celle d'un orateur à l'apogée de son art que l'on peut placer sur le même plan que Le Dit de la campagne d'Igor" [5]

En 1051 un concile des Evêques russes fut réuni sous l'impulsion de Iaroslav le Sage, pour élire un nouveau Primat pour l'Église russe[3].

Alors que jusque-là ceux-ci étaient choisis par le Patriarcat de Constantinople -vu que le siège de Kiev était soumis à Constantinople-[2],[4] Hilarion fut élu directement par le concile, devenant le premier Métropolite de Kiev choisi par un concile des Evêques russes[2]. Sa nomination fut ensuite confirmée par le Patriarcat de Constantinople.

Le nouveau Métropolite fut intronisé en la Cathédrale Sainte-Sophie de Kiev[2].

Il accorda une grande importance à l'alphabétisation pour le renforcement du Christianisme en Russie[6].

On ignore la date exacte de sa mort, celle-ci se situerait vers 1055[1].

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. a, b et c http://days.pravoslavie.ru/Life/life4563.htm
  2. a, b, c et d http://oca.org/saints/lives/2013/10/21/108926-st-hilarion-metropolitan-of-kiev
  3. a, b, c, d et e Patrimoine litteraire européen: Le Moyen age, de l'Oural a l'Atlantique : litteratures d'Europe Orientale : anthologie en langue française. T. 4a, Volume 4, Jean-Claude Polet, De Boeck Supérieur, 1993, p. 559
  4. a et b http://www.britannica.com/EBchecked/topic/265683/Hilarion-Of-Kiev
  5. Georges Florovsky, Les Voies de la théologie russe, Paris, 1937; trad. et notes de J.C. Roberti, Paris, Desclée de Brouwer, 1991, p. 17
  6. http://drevo-info.ru/articles/3771.html
Précédé par Hilarion Suivi par
Cyril Ier
Liste des primats de l'Église orthodoxe russe
10511055
Ephraim