Hibernaculum

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Dans le domaine de la zoologie, l'hibernaculum (du nom latin pour la tente romaine utilisée pour les « quartiers d'hiver ») est le refuge, le gîte ou la partie d'un terrier qui sert à l'hibernation d'un animal (seul, comme l'ours dans sa tanière, ou d'un groupe social et familial, dans le cas de la marmotte Marmota marmota par exemple)[1],[2].
Au pluriel, il faut théoriquement employer le mot hibernacula.

Exemple d'hibernaculum potentiel
Hibernaculum artificiel (habitat de substitution) proposé pour divers insectes (bois non traité)

Le mot peut désigner un grand nombre de lieux, pour des insectes, amphibiens, chauve-souris, serpents, etc.

Enjeux[modifier | modifier le code]

Une meilleure connaissance et la protection de ces habitats particuliers a une grande importance pour la biologie de la conservation et la sauvegarde de nombreuses d'espèces menacées (certaines communautés saproxylophages nécessitant de gros bois-morts, d'essences variées, habitat est de plus en plus rare dans les forêts entretenues et cultivées).

Hivernage des papillons[modifier | modifier le code]

Les germanophones utilisent le mot hibernarium pour aussi désigner l'étui de feuilles et soie que certaines chenilles de papillons utilisent pour passer l'hiver (développement du dernier stade larvaire).

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]