Helmand (province)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Helmand.
Helmand
هلمند
Image illustrative de l'article Helmand (province)
Administration
Pays Drapeau de l'Afghanistan Afghanistan
Type Province
Capitale Lashkar Gah
Démographie
Population 745 000 hab. (est. 2002)
Densité 13 hab./km2
Géographie
Superficie 58 584 km2
Districts de la province d'Helmand

Helmand est une province du sud-ouest de l'Afghanistan. Sa capitale est Lashkar Gah. Depuis décembre 2006, le gouverneur est Asadullah Wafa.

Géographie[modifier | modifier le code]

La province de l'Helmand est limitrophe au Pakistan via la province du Baloutchistan au sud et limitrophe à l'est avec la province afghane de Kandahar. À cause de sa frontière commune avec le Pakistan au sud, la province d'Helmand constitue une porte d'entrée importante pour les combattants talibans. De nombreuses critiques internationales ont été adressées au Pakistan pour le peu d'efforts qu'il effectuait, dans sa lutte contre le terrorisme, en termes de sécurité frontalière. La population de la province de Helmand est majoritairement pachtoune à l'instar du groupe ethnique majoritaire de l'Afghanistan[1].

Opération militaire de l'ISAF dans le cadre de la guerre contre le terrorisme[modifier | modifier le code]

La province de Helmand est au cœur des défis stratégiques auxquels doit faire face l'ISAF en matière de lutte contre les insurgés talibans. En ce sens, le 2 juillet 2009, les forces de l'ISAF lançaient l'opération Khanjar qui siginifie coup de poignard[2], L'opération était composée de 4 000 marines américains. Cette opération était aéroportée et elle constituait, selon certains, la plus importante opération aéroportée depuis la fin de la guerre du Vietnam[2]. Les raisons essentielles de l'importance stratégique de cette province pour les force de l'ISAF réside dans le fait que celle-ci cultive de grandes quantités d'opium, servant à financer les talibans dans leurs opérations insurrectionnelles. En effet, cette région échappait encore dernièrement à la législation afghane qui interdit la culture d'opium. De plus, la province de Helmand constitue une des principales portes d'entrée pour les insurgés via le Pakistan au sud.

Communes[modifier | modifier le code]

Districts[modifier | modifier le code]

Références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]