Harry Richard Landis

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Harry Richard Landis né le 12 décembre 1899 et décédé le 4 février 2008 à l'âge de 108 ans, a été l'un des deux derniers anciens combattants survivants américains de la Première Guerre mondiale. Sa dernière résidence était située à Greater Sun Center en Floride, avec des soins infirmiers à domicile, où il prenait soin de son épouse centenaire.

Harry Richard Landis est le fils de Jason et d'Alice Landis, il est né à Miller Township, dans le conté de Marion, Missouri, entre Hannibal et Palmyra, où il a grandi sur la ferme familiale. Il était le septième de huit enfants.

Il a rejoint l'armée des États-Unis en octobre 1918, mais a servi son temps dans le Missouri même s'il n'a pas terminé la formation de base.

Au moment de sa mort, Landis a été l'un des deux derniers survivants natif de l'American vétérans de la Première Guerre mondiale. L'autre est Frank Buckles. À signaler qu'un américain d'origine canadienne, John Babcock, qui a servi dans l'Armée canadienne pendant la première guerre mondiale, a également survécu à Landis.