Hadidjah

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Hadidjah

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Hadidjah vers 1941

Naissance 13 juin 1923
Sulawesi du Sud, Indes néerlandaises
Décès 10 octobre 2013 (à 90 ans)
Jakarta
Profession actrice
Films notables Alang-Alang (en)

Hadidjah (13 juin 192310 octobre 2013) est une actrice de cinéma indonésienne connue pour avoir joué avec Moh Mochtar dans sept films de la Java Industrial Film entre 1939 et1941. Elle est la mère du musicien, vainqueur d'un Citra Award (en), Idris Sardi.

Biographie[modifier | modifier le code]

Hadidjah nait en Sulawesi du Sud, Indes néerlandaises, le 13 juin 1923. En 1939 elle se marie avec Mas Sardi (en) (1910–1953) avec qui elle avait eu un fils, Idris, né le 7 juin 1938[1].

Quand The Teng Chun (en) embauche Mas Sardi pour gérer la musique de la Java Industrial Film, Hadidjah le rejoint. Alors que Mas Sardi est directeur musical, Hadidjah devient actrice. Elle fait ses débuts dans le film Roesia si Pengkor (1939)[2], dans lequel elle joue le rôle d'une jeune femme protégée d'un prétendant indésirable part son amont et par son père[3].

Après que Roekiah (en) et Rd Mochtar (en) de Tan's Film (en) furent devenus le premier supercouple de la colonie, apparaissant dans des succès du box-office comme Fatima (en) (1938), Java Industrial Film décide d'associer Hadidjah avec Moh Mochtar, un joueur de football et pratiquant de silat, et les font jouer dans des rôles romantiques[4][5]. Dans leur premier film ensemble, Alang-Alang (en) (Grass; 1939), Hadidjah joue une villageoise appelée Surati qui est enlevée par un prétendant repoussé et qui se retrouve naufragée sur une île[6]. Ce film est un grand succès commercial aux Indes et dans la proche Malaisie britannique. L’historien du cinéma indonésien Misbach Yusa Biran (en) considère ce film comme une des causes du renouveau du cinéma national en 1940[7].

Le succès de ce film fait que Hadidjah et Moh Mochtar joueront des rôles romantiques dans cinq autres films de la Java Industrial Film. En 1940, Hadidjah apparait dans Matjan Berbisik (en)[8], puis dans Rentjong Atjeh (en)[9]. En 1941 le couple apparait dans trois autres films : Srigala Item (en), Si Gomar (en) et Singa Laoet[2].

L'occupation japonaise des Indes néerlandaises en mars 1942 conduit à la fermeture de la Java Industrial Film[10]. Par la suite Hadidjah jouera rarement. Elle retourne à l’écran pour la première fois en 1954 avec un petit rôle dans Kembali ke Masjarakat. Elle joue ensuite plusieurs petits rôles comme si elle ne voulait pas retrouver la célbrité[2]. En 1976 elle reçoit un prix du Gouverneur de Jakarta Ali Sadikin (en) en reconnaissance à sa contribution au cinéma indonésien[11].

Hadidjah meurt à Jakarta le 10 octobre 2013[12].

Filmographie[modifier | modifier le code]

Durant sa carrière Hadidjah joua dans quinze films[11],[2],[12] :

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (id) Apa Siapa Orang Film Indonesia, Jakarta, Ministère indonésien de l'Information,‎ 1999 (OCLC 44427179)
  • (id) Misbach Yusa Biran (dir.), Apa Siapa Orang Film Indonesia 1926–1978, Sinematek Indonesia,‎ 1979 (OCLC 6655859)
  • (id) Misbach Yusa Biran, Sejarah Film 1900-1950: Bikin Film di Jawa, Komunitas Bamboo working with the Jakarta Art Council,‎ 2009 (ISBN 978-979-3731-58-2)
  • (id) « Filmografi Hadidjah », filmindonesia.or.id, Konfiden Foundation, Jakarta,‎ 2 janvier 2014 (consulté le 2 janvier 2014)
  • (id) Ekky Imanjaya, A to Z about Indonesian Film, Bandung, Mizan,‎ 2006 (ISBN 978-979-752-367-1, lire en ligne)
  • (id) « Matjan Berbisik », filmindonesia.or.id, Konfiden Foundation, Jakarta,‎ 25 juillet 2012 (consulté le 25 juillet 2012)
  • « Rentjong Atjeh », filmindonesia.or.id, Konfidan Foundation, Jakarta,‎ 25 juillet 2012 (consulté le 25 juillet 2012)
  • « Roesia si Pengkor », filmindonesia.or.id, Konfiden Foundation, Jakarta,‎ 24 juillet 2012 (consulté le 24 juillet 2012)

Notes et références[modifier | modifier le code]

Sur les autres projets Wikimedia :