Guillaume prends ton tambourin

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Bernard de La Monnoye

Guillaume, prends ton tambourin ou Pat-a-pan est un chant de noël français, originaire de la région bourguignonne.

Écrite par Bernard de La Monnoye (1641–1728), la chanson est publiée pour la première fois dans son recueil de Noël bourguignons en 1720[1]. Elle était alors en patois bourguignon et s'appelait "Guillô, Pran Ton Tamborin".

La chanson qui évoque la naissance de Jésus Christ parle des bergers musiciens jouant d'instruments simples. Dans les paroles, des onomatopées sont utilisées pour évoquer la flûte ("tu-re-lu-re-lu") et le tambourin ("patapan"). Sur ce point, on peut la comparer à la chanson L'enfant au tambour où les chœurs reprennent le rythme du tambour ("pa-rum-pa-pum-pum").

La chanson est également connue dans les pays anglophones sous le nom Willie Take Your Little Drum.

L'auteur compositeur américain David Archuleta enregistra une version contemporaine de cette chanson dans son album de chants de noël Christmas from the Heart, en 2009[2]. Avec les arrangements de Kurt Bestor et la participation de l'Orchestre Philharmonique de Prague, cette version plus moderne fait tout de même référence à l'origine française de la chanson puisque le premier couplet est chanté dans la langue de Molière sur un rythme plus lent.

Texte original[modifier | modifier le code]

Guillô, pran ton tamborin;
Toi, pran tai fleúte, Rôbin!
Au son de cé instruman,
Turelurelu, patapatapan,
Au son de cé instruman
Je diron Noei gaiman

C’ étó lai môde autrefoi
De loüé le Roi dé Roi,
Au son de cés instruman,
Turelurelu, patapatapan,
Au son de cés instruman,
Ai nos an fau faire autan.

Ce jor le Diale at ai cu
Randons an graice ai Jesu
Au son de cés instruman,
Turelurelu, patapatapan,
Au son de cés instruman,
Fezon lai nique ai Satan.

L’homme et Dei son pu d’aicor
Que lai fleúte & le tambor.
Au son de cés instruman,
Turelurelu, patapatapan,
Au son de cés instruman,
Chanton, danson, sautons-an.

Texte français[modifier | modifier le code]

Guillaume, prends ton tambourin,
Toi, prends ta flûte, Robin;
Au son de ces instruments,
Turelurelu, patapatapan,
Au son de ces instruments,
Je dirai Noël gaîment.

C’était la mode autrefois,
De louer le Roi des rois,
Au son de ces instruments,
Turelurelu, patapatapan,
Au son de ces instruments,
Il nous en faut faire autant.

L’homme et Dieu sont plus d’accord,
Que la flûte et le tambour;
Au son de ces instruments,
Turelurelu, patapatapan,
Au son de ces instruments,
Chantons, dansons, sautons en !

Notes et références[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]