Groupe d'Ehrenfeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le Groupe d'Ehrenfeld (parfois appelé Groupe Steinbrück) ((de) Ehrenfelder Gruppe ou Steinbrück-Gruppe) a été à Cologne pendant l'été et l'automne 1944 un groupe de résistance contre le Nazisme.

Plus de cent personnes en ont fait partie, autour de Hans Steinbrück, un détenu échappé du camp de concentration de Cologne-Messe : des Pirates Edelweiss du quartier populaire de Cologne-Ehrenfeld, des jeunes, des détenus et des travailleurs forcés échappés, des juifs et des déserteurs. Le 10 novembre 1944, 13 membres du groupe ont été publiquement exécutés par la Gestapo. Après la Seconde Guerre mondiale le groupe et ses activités ont été au centre d'une controverse persistant encore de nos jours : s'agissait-il d'un véritable groupe de résistance au nazisme ?

Trame historique[modifier | modifier le code]

Composition[modifier | modifier le code]

Le quartier populaire d'Ehrenfeld ((de) Champ d'honneur) de Cologne a été largement détruit par des bombardements pendant la seconde guerre mondiale. En 1944 ce quartier n'était plus qu'un champ de ruines et les structures sociales s'étaient largement dissoutes. C'est pourquoi, il était une cache idéale pour des hommes vivant dans l'illégalité : déserteurs, prisonniers, travailleurs forcés ou juifs évadés. Parmi eux figurait Hans Steinbrück, évadé en juillet 1943 du camp de concentration de Cologne-Messe. Après son évasion, il s'est réfugié chez une connaissance vivant à Ehrenfeld.

Activités[modifier | modifier le code]

Steinbrück a d'abord stocké des produits alimentaires et des armes dans la cave de la maison où il était caché et qui servait également de refuge à des juifs et des travailleurs évadés. Ainsi par exemple le groupe a volé 26 quintaux de beurre. Pour ne pas avoir à stocker trop de marchandises, les marchandises devaient être revendues, parfois imprudemment, sur le marché noir. Cette imprudence a incité plusieurs jeunes à prendre leurs distances vis-à-vis du groupe.

Exécutions[modifier | modifier le code]

Le 10 novembre 1944 dans la rue Hütten (Hüttenstraße) à Ehrenfeld treize membres du groupe d'Ehrenfeld, dont Steinbrück et cinq jeunes, ont été publiquement exécutés par la Gestapo sans jugement préalable. Cinq meurtres et une tentative de vol d'explosif leur ont été imputés. Plus de 400 curieux ont assistés à l'exécution.

Ont été exécutés ce jour là :

  • Hans Steinbrück, 12 avril 1921
  • Günther Schwarz, né le 26 août 1928
  • Gustav Bermel, né le 11 août 1927
  • Johann Müller, né le 29 janvier 1928
  • Franz Rheinberger, né le 22 février 1927
  • Adolf Schütz, né le 3 janvier 1926
  • Bartholomäus (Barthel) Schink, né le 25 novembre 1927
  • Roland Lorent, *né le 12 mars 1920
  • Peter Hüppeler, né le 9 janvier 1913
  • Josef Moll, né le 17 juillet 1903
  • Wilhelm Kratz, né le 6 janvier 1902
  • Heinrich Kratina, né le 15 janvier 1906
  • Johann Krausen, né le 10 janvier 1887

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Source[modifier | modifier le code]