Pirates Edelweiss

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Sous le nom de Pirates Edelweiss ((de) "Edelweißpiraten") sont regroupés plusieurs groupes informels de jeunes allemands aux comportements anticonformistes, parfois même résistants au Nazisme sous le Troisième Reich.

Plaque commémorative pour les victimes de Cologne, dans la rue Schönstein près de la gare

Après la Seconde Guerre mondiale l'activité de ces groupes a continué jusqu'en 1947 dans plusieurs zones d'occupation de l'Allemagne.

Les pirates Edelweiss se rassemblaient au coin des rues et partaient aussi camper pour échapper à la surveillance nazie. Ils se sont souvent engagés dans des combats contre la jeunesse hitlerienne et ont tiré une grande fierté de leurs attaques. Un de ces groupes les « Navajos » ont chanté :

Des Hitlers Zwang, der macht uns klein
(La force d'Hitler nous rend petits)
noch liegen wir in Ketten
(nous sommes encore enchâinés)
Doch einmal werden wir wieder frei
(Mais un jour nous serons à nouveau libres)
wir werden die Ketten schon brechen
(Nous briserons nos chaînes)
Denn unsere Fäuste, die sind hart,
(Car nos poings sont durs)
ja—und die Messer sitzen los
(Oui et les couteaux sont bien là)
für die Freiheit der Jugend
(Pour la liberté de la jeunesse)
kämpfen Navajos.
(Les Navajos se battent)

Une exposition leur a été consacrée à Cologne par le NS-Dokumentationszentrum der Stadt Köln sous le titre Navajos und EdelweissPiraten[1].

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (de) Centre de documentation sur le Nazisme de Cologne : Des Navajos aux Pirates Edelwess – Non conformisme de la jeunesse de Cologne 1933 – 1945

Liens externes[modifier | modifier le code]