Gokishichidō

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Goki-shichidō superposé aux anciennes provinces, d'ouest en est :

Gokishichidō (五畿七道?, lit. « cinq provinces et sept routes ») est le nom d'une ancienne organisation administrative du Japon mise en place pendant la période Asuka (538 - 710). Cette organisation perdura jusqu'à la période Muromachi (1336 - 1573).

Le Gokishichidō consistait en une division en cinq provinces appelée Kinai (畿内?) ayant une capitale et en la création de sept axes de communications (, ?). À partir de 701 et du code de Taihō (ritsuryō), le pays fut au total divisé en 66 provinces et 592 districts.

Kinai[modifier | modifier le code]

Les cinq provinces du Kinai sont :

Elles correspondent en partie à l'actuelle région du Kansai.

[modifier | modifier le code]

Les sept reliaient la capitale impériale au reste du territoire. Ces routes étaient jalonnées d'étapes, et donnaient leur nom aux régions correspondantes.

Les routes du Gokishichidō ne doivent pas être confondues avec les routes du Gokaidō qui ont été créées lors de la période Edo (1600-1868). Seul le circuit du Tōkaidō appartient à la fois au Gokishichidō et au Gokaidō.

Voir aussi[modifier | modifier le code]