Goda de Sardaigne

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Goda, Godas ou Goda de Sardaigne (né v. 500 - mort en 533), est un gouverneur de la Sardaigne au service du royaume vandale d'Afrique ; il se rebelle contre le roi Gélimer avant de se proclamer roi dans l'île.

Biographie[modifier | modifier le code]

Guerrier de « race gothique » mais sujet du royaume vandale, Goda est nommé début 530 gouverneur de la Sardaigne par Gélimer, dernier roi des Vandales d'Afrique. Lors de la guerre opposant Byzantins aux Vandales, ou un peu avant, il envoie une lettre à l'empereur byzantin Justinien, lui faisant savoir qu'il préfère se mettre à son service plutôt que de servir la tyrannie de Gélimer. Peut-être espère-t-il pouvoir conserver l'île sous son autorité.

En 533, il prend officiellement le titre de rex, rompt ses liens avec Carthage (capitale vandale), se range officiellement du côté des Byzantins contre les Vandales, et se rebelle contre le roi Gélimer. Ce dernier, menacé en Afrique par l'arrivée prochaine des troupes byzantines (envoyées par l'empereur Justinien pour reconquérir l'Afrique sur les Vandales), décide de le soumettre en envoyant sur l'île son frère, le prince Tata, à la tête d'une partie de l'armée vandale, soit 5.000 hommes. Quelques jours après son départ des côtes africaines, Tata débarque dans le port de la cité de Cagliari (Calaris) qui est prise d'assaut ; Goda est tué, et tous ses partisans sont massacrés (automne 533). Son « règne » en Sardaigne n'aura duré que quelques mois (été-automne 533).

Sur une pièce de monnaie frappée à son effigie figure le nom de C V D A. Plutôt jeune, il y est représenté imberbe avec une couronne de lauriers sur la tête.

Sources[modifier | modifier le code]