Ganj-i Dareh

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

34° 27′ N 48° 07′ E / 34.45, 48.117

Ganj-i Dareh est un site archéologique situé en Iran, dans la plaine de Kermanshah, près de la frontière irakienne, et fouillé dans les années 1970 par P. Smith. Il a été habité pour la première fois vers 10 000 av. J.-C. Il comporte cinq niveaux archéologiques.

Le niveau le plus ancien, Ganj-i Dareh E, est un campement temporaire de pasteurs transhumants. C'est un témoignage important des premiers essais de domestication des animaux ; c'est sur ce site que sont attestés les premiers restes de caprins domestiqués. Le niveau D (dernier quart du IXe millénaire) voit l'apparition d'un village permanent. Des maisons en briques crues sont construites. Les périodes suivantes livrent des céramiques qui sont parmi les premières attestées. Leur cuisson est encore imparfaite.