Galeries de la Capitale

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

46° 50′ N 71° 18′ O / 46.83, -71.3 ()

Les Galeries de la Capitale est un important centre commercial de la ville de Québec (Québec, Canada), situé dans l'arrondissement des Rivières[1] à l'intersection de l'autoroute Robert-Bourassa et du boulevard Lebourgneuf[2].

Portrait[modifier | modifier le code]

Les Galeries de la Capitale comprennent 280 boutiques et 35 restaurants[3]. Parmi les boutiques grande surface qui y figurent, on retrouve La Baie, Sears, Best Buy, La Maison Simons, Sports Experts et Target[3]. Un parc d'attraction intérieur, le Mega Parc, compte 20 attractions et manèges, dont une grande roue et des montagnes russes, ainsi qu'une patinoire de format réglementaire pour des parties de hockey[4]. Les Galeries de la Capitale compte une salle de cinéma IMAX, comprenant le plus grand écran du genre au Canada[3]. Le complexe de cinéma comptant six salles conventionnelles (passé par les mains de Famous Players, Cineplex, Fortune puis Ciné-Entreprise) ferme ses portes en août 2012, mais Cineplex a pour projet d'ouvrir un nouveau complexe dans le stationnement des Galeries[5].

Les Galeries de la Capitale est le centre commercial le plus fréquenté à Québec, et celui possédant la plus importante superficie avec 140 000 m2 (1,5 million de pieds carrés)[3]. Il est également l'édifice ayant la plus grande valeur à Québec en termes d'évaluation municipale à 320 millions de dollars en 2007[6].

Historique[modifier | modifier le code]

L'homme d'affaire Marcel Adams est à l'origine du centre commercial, qui fut inauguré en 1981 dans un secteur alors peu fréquenté de la ville, sur un terrain de 102 hectares (11 millions de pieds carrés)[3]. Il était alors possédé à 50 % par Les Développements Iberville (propriété d'Adams), à 25 % par Eaton Properties (le centre comptait à l'origine un magasin Eaton) et à 25 % par Markborough Properties (possédée par la compagnie de la Baie d'Hudson, liée aux magasins La Baie)[3].

En 1988 est inauguré le centre d'attractions intérieur Mega Parc, deuxième plus vaste en Amérique du Nord[3]. Cette même année, le premier téléthon Opération Enfant Soleil est diffusé depuis le centre récréatif des Galeries et permet d'amasser près de 1,8 million de dollars canadiens pour le Centre hospitalier de l'Université Laval[7],[8].

Le centre commercial est vendu le 1er décembre 2005 pour 358 millions de dollars canadiens à 80 % au Fonds de pension du Canada (l'Office d'investissement du Régime de Pension du Canada (RPC)), avec des participations à 10 % d'Osmington et de Westerkirk. La société de gestion immobilière Redcliff obtient le mandat de gérer le centre[3],[9],[10].

En 2011, une nouvelle aile du centre commercial comprenant le plus grand Toys "R" Us de la région, le premier Best Buy de la capitale ainsi que l'agrandissement de Sports Experts/Atmosphère a vu le jour.

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Liens externes[modifier | modifier le code]

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. L'Arrondissement des Rivières : un équilibre étonnant!, ville de Québec, consulté en ligne le 13 août 2008.
  2. Google Maps, consulté en ligne le 14 août 2008.
  3. a, b, c, d, e, f, g et h Nous, site web des Galeries de la Capitale, consulté en ligne le 13 août 2008
  4. Megaparc, consulté en ligne le 13 août 2008
  5. Gaudreau, Valérie, Cineplex s'installe aux Galeries de la Capitale, Le Soleil, 21 mars 2012, consulté en ligne le 29 janvier 2013.
  6. Reid, Jancimon, Quels sont les édifices les plus chers à Québec?, Webfin Argent, 24 octobre 2007, consulté en ligne le 13 août 2008.
  7. TÉLÉTHON ENFANT SOLEIL - Objectif : 15 M $, Le Journal de Québec, 3 juin 2007, consulté en ligne le 13 août 2008.
  8. Historique, Opération Enfant Soleil, consulté en ligne le 13 août 2008.
  9. Couture, Pierre, Les Galeries de la Canardière passe à des intérêts israéliens, journal Le Soleil, 2 août 2006, consulté en ligne le 13 août 2008
  10. Le RPC acquiert 2 centres commerciaux au Québec, Webfin Argent, 8 décembre 2005, consulté en ligne le 13 août 2008.