Forêts du Liban

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Les forêts du Liban sont essentiellement des forêts de chêne et de pin. On trouve d'autres feuillus et d'autres conifères notamment le genevrier et le cèdre.

La carte des modes d'occupation des sols du Liban réalisée en 2001 (projet LEDO) indique que le chêne représente 55 % du couvert forestier, suivi du pin (12 %), du genevrier (9 %) et du cèdre (1 %). Les forêts mixtes représentent 19 %. Le reste 4 %.

Note de méthode[modifier | modifier le code]

Les forêts du Liban sont difficiles à inventorier car la notion de forêt n'est pas définie de manière précise au Liban.

  • La classification PNUD/FAO DE 1965 (cité par Ch. Dereix 1999) retient huit catégories selon l’essence dominante et le traitement et distingue trois types de densité (> 30 %, >10 % et <10 %). Seules les deux premières sont appelées forêt. L’espace contenant des espaces boisés représentait, en 1965, selon cette source, 134 673 hectares dont seulement 68 773 hectares considérés comme forêts.
  • La carte de la FAO de 1990 a été réalisée par interprétation d'images satellites de 1987. La surface boisée retenue dans cette interprétation est de 70.000 ha dont 40.000 ha de feuillus et 30.000 ha de résineux. La carte FAO contient une typologie simplifiée résolument orientée sur l’usage et non plus la couverture du sol. La comparaison avec les autres données est de ce fait difficile.
  • La carte des modes d'occupation des sols du Liban réalisée en 2001 (projet LEDO) par interprétation d’images satellites de 1998, indique une surface forestière de 132.300 ha dont 48.600 de forêt dense (> 60 % de recouvrement).

Liens[modifier | modifier le code]