Endocardite de Libman-Sacks

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Endocardite de Libman-Sacks
Classification et ressources externes
CIM-10 I39, M32.1
CIM-9 710.0
DiseasesDB 29254
eMedicine med/1295 
MeSH D008180
Wikipédia ne donne pas de conseils médicaux Mise en garde médicale

L’endocardite de Libman-Sacks est une atteinte non infectieuse d'une ou plusieurs valves cardiaques, compliquant un lupus érythémateux disséminé.

Historique[modifier | modifier le code]

Les lésions ont été décrites par Emanuel Libman et Benjamin Sacks en 1924[1] mais ce n'est que bien plus tard que l'origine lupique a été confirmée.

Épidémiologie[modifier | modifier le code]

L'endocardite est retrouvée dans 10 % des lupus et atteint plus fréquemment la valve mitrale[2]. Son incidence est plus élevée en cas d'ancienneté de la maladie lupique, si cette dernière est active[2], ainsi qu'en cas de syndrome des antiphospholipides[3].

Une endocardite non infectieuse peut être retrouvée également dans d'autres maladies inflammatoires[4].

Présentation[modifier | modifier le code]

Elle peut être asymptomatique et découverte lors d'une échocardiographie faite à titre systématique lors d'un bilan de lupus.

Elle peut se manifester par une insuffisance cardiaque si l'atteinte valvulaire est importante, entraînant une fuite ou un rétrécissement notable de la valve. Dans ce cas, une chirurgie de remplacement valvulaire est nécessaire.

Diagnostic[modifier | modifier le code]

Elle nécessite la coexistence d'une preuve biologique de maladie lupique et la visualisation des lésions valvulaires par échocardiographie. Cet examen peut montrer fréquemment un simple épaississement des feuillets valvulaires[5] et parfois de petites masses mobiles appendues, appelées « végétations ». Il peut apprécier le retentissement fonctionnel de l'anomalie en quantifiant le degré de fuite ou de rétrécissement.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Libman E, Sacks B. « A hitherto undescribed form of valvular and mural endocarditis » Arch Intern Med. 1924;33:701-37.
  2. a et b (en) Moyssakis I, Tektonidou MG, Vasilliou VA, Samarkos M, Votteas V, Moutsopoulos HM. « Libman-Sacks endocarditis in systemic lupus erythematosus: prevalence, associations, and evolution » Am J Med. 2007;120:636-42. PMID 17602939
  3. (en) Perez-Villa F, Font J, Azqueta M et al. « Severe valvular regurgitation and antiphospholipid antibodies in systemic lupus erythematosus: a prospective, long-term, followup study » Arthritis Rheum. 2005;53:460-7. PMID 15934103
  4. (en) Eiken PW, Edwards WD, Tazelaar HD, McBane RD, Zehr KJ. « Surgical pathology of nonbacterial thrombotic endocarditis in 30 patients, 1985-2000 » Mayo Clin Proc. 2001;76:1204-12. PMID 11761501
  5. (en) Roldan CA, Shively BK, Crawford MH. « An echocardiographic study of valvular heart disease associated with systemic lupus erythematosus » N Engl J Med. 1996;335:1424-30. PMID 8875919