Elizabeth Gray Vining

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Elizabeth Gray Vining

alt=Description de cette image, également commentée ci-après

Le prince héritier Akihito et Elizabeth Gray Vining en 1949.

Naissance 6 octobre 1902
Drapeau des États-Unis Philadelphie, Pennsylvanie, États-Unis
Décès 27 novembre 1999 (à 97 ans)
Nationalité Drapeau des États-Unis Américaine
Profession
Écrivaine, bibliothécaire
Formation
Distinctions
Conjoint
Morgan Fisher Vining (mari)

Compléments

Professeur de l'empereur Akihito

Elizabeth Janet Gray Vining, née le 6 octobre 1902 à Philadelphie en Pennsylvanie et décédée à l'âge de 97 ans le 27 novembre 1999, est une bibliothécaire et écrivaine américaine qui enseigna l'anglais à l'empereur du Japon Akihito alors qu'il était encore prince héritier. Son livre pour enfants, Adam of the Road, a reçu la médaille Newbery en 1943.

Biographie[modifier | modifier le code]

Elizabeth Janet Gray, aussi appelée Elizabeth Gray Vining, est née à Philadelphie en Pennsylvanie le 6 octobre 1902. Elle est diplômée de l'école des Amis de Germantown et du Bryn Mawr College en 1923. En 1926, elle obtint une maîtrise de bibliothécaire à l'université Drexel et commence ce métier à l'université de Caroline du Nord à Chapel Hill[1]. Elle épouse Morgan Fisher Vining, directeur associé de la division de l'extension de l'université, en 1929. Mais son mari se tue en 1933 dans un accident de la route à New York dans lequel Elizabeth Vining est grièvement blessée. Durant sa convalescence, elle se convertit à la foi de la société religieuse des Amis.

Vining devient ensuite reconnue comme auteur, surtout de livres pour enfants, et elle reçoit la médaille Newbery en 1943 pour Adam of the Road[2]. Elle écrit sept livres avant la fin de la Seconde Guerre mondiale.

Durant l'occupation du Japon, Vining est choisie par l'empereur Hirohito en personne ( et non par le gouvernement américain comme il est souvent cru) pour devenir la tutrice du prince héritier de la maison impériale du Japon, Akihito. Elle occupe ce poste de 1946 à 1950[1]. Pendant son enseignement, elle organise des rencontres avec quatre adolescents occidentaux pour aider le prince à tenir une conversation en anglais[3].

En plus de son enseignement de l'anglais, Vining fit découvrir les valeurs et la culture occidentales aux enfants de la famille impériale, le prince Hitachi et les princesses Kazuko, Atsuko et Takako. Elle fit aussi des conférences à l'université Gakushūin et à l'école Tsuda. Pour son travail, elle fut décorée de l'ordre du Trésor sacré (3ème classe) avant de rentrer aux États-Unis en 1950.

Vining réalisa par la suite un livre sur son expérience au Japon, Windows for the Crown Prince, publié en 1952. Elle est l'auteur de plus de 60 livres dans toute sa vie. Elle a aussi fait partie du conseil d'administration du Bryn Mawr College, vice-président de 1952 à 1971 et présidente du conseil de direction en même temps.

Honneurs[modifier | modifier le code]

Bibliographie partielle[modifier | modifier le code]

  • Meredith's Ann (1927)
  • Tangle Garden (1928)
  • Meggy MacIntosh (1930)
  • Jane Hope (1933)
  • Young Walter Scott (1935)
  • Beppy Marlowe (1936)
  • Penn (1938)
  • Contributions of the Quakers (1939)
  • The Fair Adventure (1940)
  • Adam of the Road (1942)
  • Sandy (1945)
  • Windows for the Crown Prince (1952)
  • The Virginia Exiles (1955)
  • Friend of Life - A Biography of Rufus M. Jones (1958)
  • The Cheerful Heart (1959)
  • Return to Japan (1960)
  • I Will Adventure (1962)
  • Take Heed of Loving Me (1963)
  • Flora: A Biography (1966)
  • I, Roberta (1967)
  • Quiet Pilgrimage (1970)
  • The Taken Girl (1972)
  • Being Seventy - The Measure of a Year (1978)
  • Harnessing Pegasus: Inspiration and Meditation (1978)

Références[modifier | modifier le code]

  1. a et b (en) Tracy Chevalier, 29th Century Children's Writers, 3rd Edition, St. James Press,‎ 1989 (ISBN 0-912289-95-3)
  2. (en) « Newbery Awards » (consulté le 5/15/2012)
  3. Richard Read, « Portlander honored by Japanese emperor for selfless work », The Oregonian,‎ 4 novembre 2009
  4. Japan America Society of Greater Philadelphia: "The Emperor's Tutor."

Liens externes[modifier | modifier le code]