Effet Lombard

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'effet Lombard, nommé d'après Étienne Lombard, est le phénomène de modification de la prononciation humaine (fréquence fondamentale, volume sonore, articulation, allongement des voyelles) pour compenser la présence de bruits environnants[1].

Cet effet se produit généralement inconsciemment, le locuteur adapte automatiquement sa façon de parler pour que son ou ses interlocuteurs puissent le comprendre au mieux, malgré le bruit.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. Etude de l'effet Lombard par la mesure du niveau sonore équivalent, [1]