Effet Barnett

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

L'effet Barnett est l'effet physique selon lequel un corps magnétique mis en rotation autour d'un de ses axes acquiert un moment magnétique dirigé selon cet axe de rotation[1]. Ce moment magnétique est donné par la relation

M=\chi \omega / \gamma \ ,

avec γ = rapport gyromagnétique de la matière

et χ = susceptibilité magnétique.

La magnétisation se produit parallèlement à l'axe de rotation. C'est S. J. Barnett qui l'a décrite pour la première fois en 1915. Barnett était motivé par la description de l'effet Einstein-de Haas, qui montre que la magnétisation d'un électro-aimant peut induire une rotation mécanique. Il effectua ses recherches sur l'effet opposé, c'est-à-dire un électro-aimant en rotation qui change de magnétisation.

Notes et références[modifier | modifier le code]

  1. The Cold Universe (2003), p. 276

Voir aussi[modifier | modifier le code]

Bibliographie[modifier | modifier le code]

  • (en) S. J. Barnett, « Magnetization by Rotation », Physical Review, vol. 6,‎ 1915, p. 239–270 (lire en ligne)
  • (en) S. J. Barnett, « Gyromagnetic and Electron-Inertia Effects », Review of Modern Physics, vol. 7,‎ 1935, p. 129-166 (lire en ligne)
  • (en) B. T. Draine et Andrew W. Blain, F. Combes, D. Pfenniger, Yves Revaz, The Cold Universe, Springer,‎ 2003 (ISBN 354040838X, lire en ligne), chap. 7.3 (« Barnett effect »), p. 276

Liens internes[modifier | modifier le code]