Dommartin (Vaud)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur l'homonymie Pour les articles homonymes, voir Dommartin.
Dommartin
Localité suisse
Blason de Dommartin
Héraldique
Administration
Pays Drapeau de la Suisse Suisse
Canton Vaud
District Gros-de-Vaud
Commune Montilliez
Code postal 1041
N° OFS 5517
Démographie
Population 266 hab. (31 décembre 2013)
Densité 90 hab./km2
Géographie
Coordonnées 46° 39′ N 6° 42′ E / 46.65, 6.746° 39′ Nord 6° 42′ Est / 46.65, 6.7  
Altitude 731 m
Superficie 294 ha = 2,94 km2
Localisation

Géolocalisation sur la carte : canton de Vaud

Voir sur la carte administrative du Canton de Vaud
City locator 14.svg
Dommartin

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte administrative de Suisse
City locator 14.svg
Dommartin

Géolocalisation sur la carte : Suisse

Voir la carte topographique de Suisse
City locator 14.svg
Dommartin
Sources
Référence population suisse[1]
Référence superficie suisse[2]

Dommartin est une localité et une ancienne commune suisse du canton de Vaud, située dans le district du Gros-de-Vaud.

Histoire[modifier | modifier le code]

À la fin du Moyen Âge, le village de Dommartin a été le théâtre de deux séries de procès en sorcellerie (au moins), dont les comptes-rendus sont conservés aux Archives cantonales vaudoises à Lausanne: une première fois en 1498[3] et une deuxième fois entre 1524 et 1528[4].

Lors d'un référendum organisé le 5 mars 2010, la commune approuvé sa fusion avec celles de Naz, Poliez-le-Grand et Sugnens au sein de la nouvelle commune de Montilliez. Cette commune a vu le jour le 1er juillet 2011[5],[6].

Monuments[modifier | modifier le code]

Église réformée (1734), par les architectes Guillaume et probablement Jean-Pierre Delagrange. Plan octogonal allongé, avec clocher-porche[7].

Cure (1602), façade sur rue rebâtie en 1795[7].

École (1844-1845), par les architectes lausannois Henri Perregaux et Achille de La Harpe[8].

Références[modifier | modifier le code]

  1. « Statistique annuelle de la population vaudoise au 31.12.2013 », sur Statistiques Vaud (consulté le 28 juillet 2014)
  2. « Statistique de la superficie 2004/09 : Données communales », sur Office fédéral de la Statistique (consulté le 23 septembre 2010)
  3. Laurence Pfister, L'enfer sur terre : Sorcellerie à Dommartin, Cahiers lausannois d'histoire médiévale no 20, Lausanne, 1997 (ISBN 2-940110-10-7).
  4. Pierre-Han Choffat, La Sorcellerie comme exutoire - Tensions et conflits locaux : Dommartin 1524-1528, Cahiers lausannois d'histoire médiévale no 1, Lausanne, 1989.
  5. http://www.24heures.ch/vaud-regions/actu/communes-canton-seul-dimanche-2010-03-07
  6. Sylvain Müller, « Bienvenue à Goumoëns, Jorat-Menthue et Montilliez », L'Écho du Gros-de-Vaud, no 24,‎ 1er juillet 2011, p. 1
  7. a et b Guide artistique de la Suisse, Société d'histoire de l'art en Suisse,‎ 2011 (ISBN 978-3-906131-98-6), p. 344
  8. Paul Bissegger, D'ivoire et de marbre. Alexandre et Henri Perregaux ou l'Age d'Or de l'architecture vaudoise (1770-1850), Bibliothèque historique vaudoise, coll. « Bibliothèque historique vaudoise 131 »,‎ 2007 (ISBN 978-2-88454-131-2), p. 337 et suiv.

Sur les autres projets Wikimedia :