Danegeld

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Danegeld (littéralement « tribut aux danois »), était le nom donné, à partir du milieu du IXe siècle, au tribut versé par des populations menacées par les vikings afin que ceux-ci les épargnent[1]. C'est également un impôt qui fut établi en Angleterre par Æthelred II (vers 1001) pour : soit acheter le départ des Danois dont les flottes désolaient les côtes ; soit solder les troupes destinées à les repousser. Maintenu longtemps après l'expulsion des Scandinaves, le Danegeld ne disparut que sous le roi Étienne d'Angleterre, en 1135.

Articles connexes[modifier | modifier le code]

Notres et références[modifier | modifier le code]

  1. Régine Le Jan, Histoire de la France : origines et premier essor, 480-1180, Hachette, 1996, p. 103