Cycle ovarien

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le cycle ovarien est un cycle biologique affectant un individu femelle (ici chez l'être humain car bien mieux connu), il se compose de différents stades et est affecté par différentes époques de la vie.

À partir de la puberté[modifier | modifier le code]

La femme est confrontée à un cycle mensuel régulier. Ce cycle, que l'on appelle le cycle menstruel, est contrôlé par l'hypothalamus. Sous l'effet d'une hormone libératrice (Gonadotrophin-releasing hormone ou GnRH) produite par l'hypothalamus, l'antéhypophyse sécrète des gonadotrophines. Ces hormones, hormones folliculo-stimulante (FSH) et lutéinique (LH), assurent la stimulation et le contrôle des modifications cycliques de l'ovaire.

De cycle en cycle[modifier | modifier le code]

La phase folliculaire: Un certain nombre de follicules primordiaux (5 à 15 environ) commencent leurs maturations sous l'influence de l'hormone FSH. Normalement, un seul de ces follicules atteindra la maturité, (follicule mûr qui formera par ailleurs un relief sur l'ovaire). Les autres dégénèreront.

L'ovulation: dure quelques secondes, déchirure du follicule mûr et expulsion de l'ovocyte. La couche de la cellule membranaire qui l'entoure formera un follicule hémorragique

La phase Lutéale: 14 jours, le follicule hémorragique se transforme rapidement en corps jaune (multiplication et transformation des cellules folliculaires en cellules lutéales). Il atteint son maximum au 21e jour puis régresse rapidement s'il n'y a pas de fécondation (corps blanc).

Lors du cycle suivant, un autre groupe de follicules commencera à proliférer et à nouveau, un seul atteindra la maturité. Ainsi, la majorité des follicules est vouée à la dégénérescence. Rappelons qu'il en va de même au cours du développement folliculaire. Lorsqu'un follicule s'atrésie, l'ovocyte et les cellules folliculaires qui l'entourent dégénèrent et sont remplacés par un tissu conjonctif qui forme le corpus atreticum. Au cours de la maturation folliculaire se forment un grand nombre de cellules folliculaires et de cellules de la thèque. Ensemble, ces cellules contribuent à la sécrétion des œstrogènes qui:

  • déclenchent la phase folliculaire ou proliférative au niveau de l'endomètre.
  • stimule la formation de LH par l'antéhypophyse lorsqu'un certain seuil de concentration est dépassé et donne alors lieu à un pic de LH, déclencheur de l'ovulation.

Articles connexes[modifier | modifier le code]