Conann

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Conann, fils de Faebar, est un personnage mythologique, connu dans la mythologie celtique irlandaise comme chef de guerre des Fomoires.

Il est surnommé « le Conquérant », mais on lui prête aussi les noms de Conand, Connan ou Conaing[1]. Le nom de Conann pourrait venir du nom celtique du chien (*kū)[2].

La légende lui donne pour forteresse une grande tour de verre (Toirinis Cetne), sise sur l’île de Toraigh. L'épisode le plus connu de sa légende est la prise de cette tour par les descendants de Nemed, révoltés contre le lourd tribut que leur imposent chaque année les Fomoires à l'occasion de la fête de Samain (1er novembre). Conann trouve la mort de la main de Fergus au Côté rouge, fils de Nemed, au cours de ce combat raconté dans le Livre des conquêtes de l'Irlande[3].

La révolte a été déclenchée par un tribut excessif demandé par les Fomoires. Ils réclamaient les deux tiers des enfants, du blé et du lait nés ou produits dans l'année. La présence d'enfants dans le tribut fait établir à Henri d'Arbois de Jubainville un parallèle entre le mythe irlandais de la tour de Conann et le mythe grec du minotaure[4].

Un second récit concernant la tour de Conann a été compilé par Nennius. Il diffère du récit précédent sur bien des points et en premier lieu sur la date de l'évènement. Pour Nennius en effet, ce sont les fils de Mile et non ceux de Nemed qui montent cette expédition[4].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) James MacKillop, « Conand, Conann, Connan… », A Dictionary of Celtic Mythology, Oxford, Oxford University Press,‎ 2004 (résumé)
  2. Cf. gallois Cynon. Thomas Francis O'Rahilly, Early Irish History and Mythology, Dublin, Dublin Institute for Advanced Studies, 1957, p. 494 n. 4. Christa Maria Löffler,The voyage to the otherworld island in early Irish literature, I, Universität Salzburg, Institut für Anglistik und Amerikanistik, 1983, p. 64. On peut peut-être rapprocher cette étymologie de l'une des traditions sur l'apparence physique des Fomoires, qui en fait des êtres cynocéphales.
  3. Prise de la tour de Conann dans le Livre des conquêtes de l'Irlande.
  4. a et b Henri d'Arbois de Jubainville, Cours de littérature celtique, 2. Le cycle mythologique irlandais et la mythologie celtique, Paris, E. Thorin, 1884.