Computer to plate

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le computer to plate plus communément appelé CtP (littéralement « ordinateur vers plaque ») est un périphérique informatique d'écriture destiné à l'imprimerie, permettant de créer directement les plaques destinées aux presses à partir d'un fichier envoyé d'un poste de travail. C'est l'organe s'intercalant entre le monde prépresse de celui de la presse.

À partir d'un fichier PostScript généré par un logiciel dédié de mise en pages sur une station Macintosh ou PC, un poste intermédiaire, appelé RIP (rastering image processor), qui peut être matériel ou plus souvent logiciel, va interpréter le fichier afin d'en faire une image bitmap de chacune des quatre couleurs composant une impression quadrichromique (ou plus si l'on adjoint des couleurs d'accompagnement ou lors d'une impression hexachromique) et qui sera alors tramée. La matrice sera généralement de 2540 dpi (dot per inch ou point par pouce) et chaque point sera alors noir ou blanc. Ces minuscules points vont former la trame qui composera les nuances de chaque couleur allant de 0 à 100 % de la teinte.

Cette image dite rastérisée (anglicisme) sera alors envoyée à l'unité d'écriture qu'est le CtP. Là, un système mono ou multilasers va alors insoler ou graver la plaque. Après traitement chimique permettant de révéler et fixer l'image et une cuisson éventuelle de la plaque, celle-ci sera calée en machine (la presse) afin de procéder à l'impression du document.

Le procédé CtP est une nouvelle étape dans l'informatisation de l'imprimerie après la précédente étape qui était le CtF (Computer to Film). Certaines presses dites DI (pour Direct Imaging) embarquent directement le système CtP dans la presse, la plaque est alors directement gravée sur le cylindre porte-plaque de la machine.

Il existe plusieurs procédés de CtP, tant par le système de report que par les traitements postinsolation.

Les procédés les plus anciens sont l'insolation par laser violet où une couche photosensible est impressionnée. L'image est ensuite révélée et fixée chimiquement. Le traitement se fait en chambre noire ou sous lumière actinique.

Le deuxième procédé est la gravure thermique, au laser infrarouge (840 nm) où la surface réagit à la chaleur du laser qui peut aller, pour les procédés sans traitement, jusqu'à l'ablation de la surface. Ce dernier système, encore onéreux et peu répandu, a l'avantage d'être écologique puisqu'il n'y a plus de traitement chimique, donc plus de rejet à l'égout de produits toxiques et plus de recyclage onéreux.

Ces plaques sont généralement composées d'une base aluminium allant de 0,15 à 0,5 mm d'épaisseur et de différentes couches hydrophiles et hydrophobes. Certaines plaques cependant sont en papier ou en polyester.

Il existe plusieurs procédés correspondant à l'appellation CtP :

  • Le « Computer to Plate » décrit ci-dessus.
  • Le « Computer to Presse » qui désigne un procédé identique de gravure des plaques, à la différence que celles-ci sont directement gravées sur les tambour d'impression des presses offset (voir également Direct imaging).
  • Le « Computer to Print » couvrant l'ensemble des impressions numériques (ex. jet d'encre, Xerox laser, Xeikon...)