Commandant en chef des Forces armées (Australie)

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher
Page d'aide sur les redirections Cet article concerne le poste de l'ADF. Pour l'occupant actuel, voir Angus Houston.

Le Chief of the Défense Force (CDF) (Commandant en chef des Forces armées) est le rang le plus gradé de l'armée australienne (Australian Défense Force). Le CDF commande l'ADF sous la direction du ministre de la Défense, à égalité avec le secrétaire à la défense, le plus important fonctionnaire du ministère de la Défense[1],[2].

Le poste est pourvu par périodes de trois ans, et en principe, il tourne entre les trois armes (la marine, l'armée de terre et l'armée de l'air). Cependant, en pratique cela n'a pas été le cas : des dix-huit nominés, dix sont venus de l'armée de terre, cinq de la marine et trois de l'armée de l'air[3].

En temps de paix, le CDF est le seul officier 4 étoiles de l'ADF (amiral, général, ou maréchal de l'air en chef). Il est assisté par le vice-chef des forces de défense et les chefs d'état-major des trois armées : le chef de la marine, le chef de l'armée de terre, et le chef de l'armée de l'air. Tous sont des officiers 3 étoiles : vice-amiral, lieutenant général, ou maréchal de l'air.

Le CDF est nommé par le gouverneur général sur proposition du gouvernement. Le poste est neutre politiquement, comme tous les autres postes militaires et n'est pas affecté par un changement de gouvernement.

Histoire[modifier | modifier le code]

Avant 1958, il n'y avait pas de CDF ou équivalent : Un Chiefs of Staff Committee (COSC, chefs du comité d'équipe) existait mais n'avait pas de poste séparé pour son officier le plus haut gradé. En mars 1958, le lieutenant général Sir Henry Wells fut nommé Chairman, Chiefs of Staff Committee (directeur des chefs du comité d'équipe), un rôle indépendant de et théoriquement plus haut gradé que les chefs de l'armée de terre, de la marine et de l'armée de l'air. Cependant, Wells et ses successeurs ne commandaient pas les forces armées australiennes au sens légal, ils n'avaient qu'un rôle de conseiller dans la marche des différentes armées. En février 1976, le COSC fut dissous et le nouveau poste de Chief of Défense Force Staff (CDFS, chef d'équipe des forces de défense) fut créé et eut autorité sur l'ADF. En octobre 1984, le poste fut renommé Chief of the Défense Force pour mieux refléter son rôle et son autorité[4].

Nominations[modifier | modifier le code]

Chairman, Chiefs of Staff Committee[modifier | modifier le code]

Chief of Defence Force Staff[modifier | modifier le code]

Chief of the Defence Force[modifier | modifier le code]

Le 19 mars 2008, il a été annoncé que la nomination du général d'armée aérienne Houston était prolongée jusqu'au 3 juillet 2011[5].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) « Chief of the Defence Staff: Roles & Responsibilities » (consulté le 29 Mars 2008)
  2. (en) « Chief of the Defence Staff: The Diarchy » (consulté le 29 Mars 2008)
  3. (en) « Chief of the Defence Staff: Previous Chiefs » (consulté le 29 mars 2008)
  4. (en) Horner, Evolution of Australian Higher Command Arrangements.
  5. (en) « Air Chief Marshal Angus Houston retained in defence shake-up  » (consulté le 29 mars 2008)

Sources[modifier | modifier le code]