Chauvinisme du carbone

Un article de Wikipédia, l'encyclopédie libre.
Aller à : navigation, rechercher

Le chauvinisme du carbone est la thèse selon laquelle, de tous les éléments, seul le carbone peut former la charpente moléculaire de toute biochimie concevable dans l'Univers.
C'est une thèse assez récente, qui a émergé des études biochimiques et des projections sur la possibilité des biochimies hypothétiques.

Il faut comprendre que cette thèse n'est pas directement prouvable actuellement, car elle porte sur la probabilité d'apparition de la vie.
Il faudrait connaitre toutes les possibilités d'agencement de tous les composés possibles, dans tous les environnements possibles !

Le terme a été utilisé en 1973, quand le scientifique Carl Sagan l'a décrit, et dont les chauvinismes humains limitant l'imagination de la vie extraterrestre possible.
Il suggère que les êtres humains, comme les formes de vie à base de carbone qui n'ont jamais rencontré de vie qui s'est développée à l'extérieur de l'environnement de la Terre, puissent trouver difficile d'envisager d'autres types de biochimies[1].

Références[modifier | modifier le code]

  1. (en) Carl Sagan, The Cosmic Connection, Anchor Books (Anchor Press / Doubleday),‎ 1973, p. 47

Voir aussi[modifier | modifier le code]